La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Bienvenue au "Salon"

Un an a passé et nous nous retrouvons dans les allées de l’Espace Charlie Parker de la Grande Halle de la Villette pour un nouveau Salon de la Radio et de l’Audio Digital. C’est assurément une belle histoire. Une déjà longue histoire pour l’équipe corrézienne qui œuvre en coulisses depuis plus d’une décennie et qui ne ménage pas sa peine. Un événement ouvert à toute la grande famille de la radio, sans distinction de catégories, ainsi qu’aux défricheurs de l’audio digital. C’est la philosophie de ce rendez-vous porté sur les fonts baptismaux par Maurice Chapot.
Mais le Salon de la Radio et de l’Audio Digital, c’est plus qu’un événement qui permet de suivre une centaine d’ateliers et de conférences ou de découvrir les produits et les services de plus de 150 professionnels. "Le Salon", comme on l’appelle dans le milieu, est le cœur d’un monde bouillonnant et enthousiaste. Un monde, passionné et passionnant, qui rêve encore de lendemains heureux.
Qu’auraient dit Marconi, Hertz ou Tesla en parcourant les allées du "Salon" ? Nul ne le sait. Nul ne le saura. Mais parce qu’un voyage de mille lieues a commencé par un pas, il faut être curieux : rencontrer celles et ceux qui ont œuvré des jours, des mois et parfois des années, pour rendre vos lendemains heureux. Ils cherchent, s’interrogent, créent et proposent des outils dont la radio a besoin. Ils sont tous là. Certains ont fait des milliers de kilomètres, d’autres viennent d’Allemagne et d’Autriche, deux pays qui en 2020 sont mis à l’honneur.
Vous avez dans les mains le 119e numéro de La Lettre Pro de la Radio, largement consacré au Salon de la Radio et de l’Audio Digital. Toute l’équipe est réunie sous la Grande Halle de la Villette. Et, comme chaque année, c’est un réel plaisir de vous y croiser et d’échanger.

Philippe Chapot
 

Le Mag sur le Web
Comment attirer de nouveau les jeunes et même une grande partie du public vers la radio ? Depuis quelques saisons maintenant, c’est l'objectif premier du média radiophonique, déserté par les jeunes qui n’ont que les mots Netflix et YouTube à la bouche. Il ne suffit plus désormais de développer de nouveaux programmes sur les ondes pour séduire, il faut créer de nouveaux contenus, de nouvelles histoires et relever de nouveaux défis.  
L’annonce a créé la surprise dans le landerneau de la radio : la fin de Radionomy, opérateur historique de la radio digitale, lancé en 2007. Au 1er janvier 2020, toutes les radios présentes actuellement sur Radionomy devront avoir migré sur Shoutcast sous peine de disparaître. Il y en aurait plus de 15 000…  
Le 20 novembre au matin, chaque station, chaque groupe a regardé à la loupe ses résultats Médiamétrie (et ceux de la concurrence…). Pourtant, le chiffre véritablement intéressant ne nécessitait aucune loupe, il sautait au visage : l’audience cumulée de la radio en général, c’est 76,5%. Pour donner une idée de l’étendue de la catastrophe, il faut regarder, un peu plus loin sur la même ligne, les chiffres qui suivent : vague précédente, 77,5 ; il y a un an, 78,6. Bref, ça ne fait que dégringoler.  
Fleuron du paysage radiophonique du grand est de la France, le Groupe Tertio développe et commercialise plusieurs radios, dont la célèbre Radio Dreyeckland devenue récemment DKL après un repositionnement réussi. À la manœuvre, Agnain Martin qui évoque avec passion le succès de ses radios et leur avenir.  
À la tête de Lagardère Publicité News, Marie Renoir dirige désormais une régie resserrée autour de 5 marques, Europe 1, Virgin Radio, RFM, le JDD et Paris Match. Après les cessions à CMI Media et M6, le cap est mis sur la reconquête de l’image, de l’audience et des synergies éditoriales.  
L'agrément des auditeurs aux 20 titres les plus entendus en radio (source Yacast/panel de 146 stations). Une enquête HyperWorld auprès de 300 répondants entre 15 et 49 ans, menée du 12 au 21 novembre 2019 en France métropolitaine, auprès des auditeurs réguliers de stations musicales, avec un nouveau leader et de nombreuses nouveautés dans cet HyperTop France.  
La numéro 2 du groupe de Jean-Paul Baudecroux défend les choix et les positions de son groupe confronté à la baisse des audiences globales du média radio. Dans cet entretien, elle insiste sur la stabilité des grilles d'antenne tout en saluant une capacité d'innovation et le positionnement sur le...  
Présent à la fois sur les supports multimédias, via son application et les applications des 131 radios qui le composent, le groupement des Indés Radios poursuit son développement sur le digital en renforçant sa présence sur les nouveaux supports d’écoute comme les enceintes connectées, en créant de...  
1 2 3 4 5 » ... 81