C’est la fête de la radio

Il ne vous aura pas échappé que ce numéro que vous tenez dans vos mains est un numéro spécial consacré à la 16e édition du Salon de la Radio et de l’Audio Digital. Car entre vous et cet événement annuel, c’est déjà une longue histoire d’amour qui ne s’est jamais démentie. Du Palais des Expos au Centre Étoile Saint-Honoré en passant par le Tapis Rouge et, pour la quatrième année consécutive sous cette Grande Halle de la Villette, ce rendez-vous s’est positionné comme le quartier général de la radio européenne.

Après les pays scandinaves en 2018, nous avons invité les pays de la péninsule ibérique. Les Portugais et les Espagnols sont de grands voyageurs, et traverser les Pyrénées ne les effraie pas. Une vingtaine de radios seront présentes durant ces trois journées à Paris pour rencontrer, échanger, partager et résauter.

Au fil des pages de ce numéro spécial, vous découvrirez les temps forts de cette nouvelle édition préparée par une équipe engagée et volontaire. Pour le reste, je ne peux que vous conseiller de déambuler dans les allées, discuter avec les exposants, assister aux conférences et applaudir les animations. C’est la fête de la radio durant trois jours !

Brulhatour
 

Le Mag sur le Web
Nagra à l’épaule, micro au poing, les correspondants en région sont les ambassadeurs de leur territoire sur l’antenne nationale où ils interviennent dans les différents rendez-vous d’info. Flexibilité et réactivité sont leurs principaux atouts.  
Le paysage musical s’est recentré autour des musiques urbaines. La locomotive est Skyrock, mais d’autres suivent avec succès. Swigg, Générations, Urban Hit et même le service public a sa radio de musique urbaine, Mouv’. Une musique qui pèse lourd aujourd’hui dans l’industrie du disque.  
Pour accompagner ses insomnies, se tenir éveillé au travail ou en fond sonore pendant une soirée… la radio continue, même la nuit. Sur un rythme différent, mais sans pour autant lésiner sur la qualité et la diversité des programmes.  
L'agrément des auditeurs aux 30 titres les plus entendus en radio (source Yacast / Panel de 146 stations). Une enquête HyperWorld auprès de 300 répondants entre 15 et 49 ans, menée du 8 au 18 octobre 2018 en France métropolitaine, auprès des auditeurs réguliers de stations musicales.  
Ce classement général mensuel est calculé à partir du nombre d'écoutes de plus de 30 secondes des radios françaises lancées par les utilisateurs à partir des applications "Radioline" (iMac, MacBook Pro, tablettes et smartphone iOS, Android) et depuis les sites web liveradio.fr et radioline.co, sans aucune pondération ni limitation  
Europe 1 va-t-elle réussir cette saison ? Les premiers chiffres d'audience qui seront révélés mi-novembre sont très attendus. Le vice-PDG des stations de Lagardère a la conviction que les auditeurs partis reviendront.  
En quête de sens, les stations rivalisent de créativité pour se rapprocher des auditeurs. Pour casser la sacro-sainte émission de flux, pourquoi ne pas proposer une émission de solution ou solidaire ?  
Initiative d’une poignée de passionnés, Playloud est une nouvelle-venue dans le paysage radiophonique lillois. Un pont musical et culturel, digital, dont les ambitions dépassent les frontières dans une dynamique transfrontalière.  
55 000 professionnels se sont retrouvés à Amsterdam dans les 15 halls du centre de congrès international mieux connu sous le nom de “RAI”. Evénement incontournable pour les techniciens, La Lettre Pro de la Radio y était présente.  
Depuis 2006, Radio Public Santé accompagne, sur le web, les auditeurs (mais surtout les auditrices) autour des thématiques de la prévention et de la médecine… Avec un succès détonnant dans le monde des webradios.  
1 2 3 4 5 » ... 65