La Lettre Pro de la Radio & des Médias



La radio vers la décadence ou vers la renaissance ?

Rédigé par le Mardi 27 Février 2018 à 07:40 | modifié le Lundi 26 Février 2018 à 16:10



Le GRER (Groupe de Recherches et d'Études sur la Radio) a été fondé avec pour but d'aider à la connaissance, la reconnaissance et au développement des études radiophoniques en France. Le GRER prépare un nouveau séminaire, prévu le samedi 24 mars 9h30 à Paris, avec au centre de la réflexion l'avenir de la radio.


La radio est un média puissant, mais fragile. Puissant parce que, malgré le développement d’internet depuis 20 ans et des nouveaux contenus, la radio reste écoutée par une large majorité d’Européens. Et ce pendant plus de 3 heures en moyenne par jour, dans la majorité des pays. Fragile parce que son audience  baisse légèrement depuis quelques années, notamment à cause des millennials qui sont attirés par d’autres offres sur le WEB. Fragile  aussi parce que la durée moyenne d’écoute quotidienne s’érode lentement et que les recettes publicitaires diminuent depuis plusieurs années. Aux États-Unis, d’où depuis toujours nous importons idées et formats de programmes, le marché est traversé par un vent froid : les principaux opérateurs de radio sont dans une situation économique très délicate.

Comment évoluera la radio ?

L’année dernière la mythique CBS Radio (née il y a 90 ans et qui a diffusé en octobre 1938 "La guerre des monde") a fusionné avec un concurrent pour éviter la faillite. La durée d’écoute du média est passée de 20 heures hebdomadaires en 2007 à 14 heures en 2017. Les changements en cours sont donc considérables et touchent toute la chaine de valeurs du média : les contenus diffusés et les formes de ces contenus, le processus de production, les plateformes de diffusion, les terminaux d’accès, le financement. Ces changements sont difficiles à mettre en œuvre, notamment par les opérateurs historiques. Néanmoins, la conviction du GRER est que, comme par le passé, la radio s’adaptera à la nouvelle concurrence et aux nouvelles technologies et déjà se prépare sa nouvelle vie.

Pour le vérifier, le Groupe de Recherches et d'Études sur la Radio invitera Julie Terrade (directrice de pôle au département radio de Médiamétrie) pour une analyse, sur le long terme, de l’évolution des audiences en France. À ses côtés Frédéric Antoine abordera l’état de la radio et les tendances en Belgique francophone. Enfin, Albino Pedroia dressera un constat et analysera l’état et les tendances d’évolutions de l’industrie radiophonique en Europe et aux États Unis .
Le séminaire aura lieu le samedi 24 mars de 9h30 à 12h30 à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (INHA au 2 rue Vivienne à Paris). Les participants ont rendez-vous Salle Julian au 1er étage.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2018 - 09:00 Audience : Oui FM s'affirme sur le web