La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

       





Kantar dévoile son édition 2020 de l'Africascope Kids

Rédigé par le Jeudi 29 Avril 2021 à 18:16 | modifié le Jeudi 29 Avril 2021 à 18:16



Kantar publie les résultats annuels d’Africascope Kids 2020, déclinaison de la mesure d’audience de référence Africascope, dédiée aux enfants de 4 à 14 ans. Le dispositif couvre 4 pays d’Afrique subsaharienne (Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal, République Démocratique du Congo) et permet de dresser une photographie de la consommation et d’appréhender les tendances média des enfants de 4 à 14 ans représentant dans ces 4 pays un total de 9 405 000 individus.



En 2020, la consommation de la télévision des 4-14 ans est restée stable par rapport à 2019. Les enfants sont 91% à la regarder de manière quotidienne, soit autant que les adultes. L’exposition moyenne est de 3h13 par jour avec une plus grande concentration de l’audience entre 15h et 20h. Les garçons sont davantage exposés (3h32) que les filles (2h54) et l’exposition augmente en fonction de l’âge. Ainsi, les 4-6 ans l’ont regardé 2h35, les 7-10 ans pendant 3h08 et les 11-14 ans durant 3h46. Les programmes qu’ils préfèrent regarder à la télévision sont de loin les dessins animés (96%), puis les films (52%) et le sport (43%). En termes de dessin animés, ils sont davantage friands des productions américaines (86%), puis africaines (74%) et européennes (65%).

Toutefois, le programme jeunesse qu’ils déclarent préférer est Miraculous (48%). Le dessin animé atteint même le score de 67% en Côte d’Ivoire et 61% en République Démocratique du Congo. 83% des enfants ont regardé la télévision accompagnés d’autres enfants ou avec leurs parents, faisant de cet acte un moment de partage. Dans la majorité des cas (85%), ce sont les enfants qui choisissent les programmes bien que les parents veillent à surveiller les contenus visionnés (90%). En termes de contenu, les parents privilégient les programmes mettant en avant les valeurs du travail (47%), de la famille et de l’éducation (41%). Selon eux, les programmes jeunesse doivent permettre à leurs enfants d’apprendre de nouvelles choses (60%), de les ouvrir sur le monde (44%) ou encore de leur faire découvrir les choses pratiques (40%). Enfin, pour la quasi-totalité des parents, il est indéniable que les chaines jeunesse doivent s’adapter au contexte sanitaire, notamment en leur proposant davantage de programmes éducatifs, leur rappelant les gestes barrière, et des explications relatives au Covid-19.


En 2020, les chaines jeunesse captent 49% du temps passé devant la TV par les 4-14 ans, soit une durée de 1h34. Cette part est plus importante encore au Cameroun et au Sénégal (resp. 58% et 54%) et diminue naturellement lorsque l’enfant grandit : la part d’audience des 4-6 ans est ainsi de 62% alors qu’elle n’est plus que de 37% chez les 11-14 ans.

Un accès à Internet encore timide

Près d’un enfant sur cinq (19%) a accès à Internet, soit un taux stable par rapport à l’année précédente. Ils sont 10% à s’y connecter au moins une fois par semaine et l’accès se fait majoritairement via téléphone mobile (84%). Alors que le visionnage de vidéos en ligne baisse légèrement, cela reste la première activité réalisée par les enfants (49%), suivi par la fréquentation des réseaux sociaux (35% vs 28% en 2019). S’ensuit la recherche d’informations pour l’école ou les devoirs (35%).


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >