La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Droit de réponse : Rouge

Rédigé par le Mercredi 5 Septembre 2018 à 17:00 | modifié le Mercredi 5 Septembre 2018 à 17:56



Suite à notre précédent article sur la situation sociale à Rouge, Sandra Boussaha, directrice générale, nous a demandés de publier l'ensemble de son interview que nous avons réalisé. Nous publions donc in extenso l'ensemble de nos questions et de ses réponses.



LLPR - Comment expliquez-vous le recul de Rouge en termes d’audience depuis 2 ans ?
Sandra Boussaha - Le recul est dû d'abord aux performances de nos concurrents qui ont su plaire à de nombreux auditeurs de l'arc lémanique, mais aussi le changement total du panel Mediapulse, avec comme apothéose la demi-mesure du dernier semestre. Nous avons avec 131'000 auditeurs... pas perdu d'auditeurs (116'000 S01/2016). Nous n'avons pas su, surtout faire aussi bien que les autres radios lémaniques.
 

LLPR - Sur les effectifs, comment expliquez-vous la nombreuse vague de départs de collaborateurs (plus d’une dizaine) depuis plusieurs mois ?
SB - Depuis 2 ans, suite à nos descentes d'audience, nous avons décidé en effet de procéder à une refonte totale de l'antenne pour offrir à nos auditeurs un tout nouveau programme et pouvoir rivaliser avec les autres radios de l'arc lémanique. La refonte totale de l'antenne a entraîné effectivement des départs, certains volontaires d'autres peut être moins.
 
LLPR – Faites-vous vous appel à des prestataires en voice -rack pour vos émissions et notamment les journaux, info trafic etc. ? Si oui lesquels et pour quelles raisons ?
SB - Nous avons en effet fait appel à des voice trackers pour des émissions de flux et à une agence de presse pour nos journaux durant la période estivale. Et aussi à une période bien moins heureuse de notre histoire lorsque Sonia a dû quitter brutalement le Morning, en mars dernier pour de graves raisons de santé et nous avons dû improviser un Morning semi enregistré pendant une longue période. A partir de la rentrée nous avons une nouvelle équipe avec, entre autres, "Caro et Manu" dans le Morning et "Berenice et Arthur" dans Le Rezo.
 
LLPR - Pour quelles raisons ne souhaitez-vous pas rejoindre les RRR qui regroupent les principales radios privées romandes ?
SB - Nous ne le souhaitons pas parce que nous avons toujours souhaité être indépendant de toute forme de compromis, notre indépendance fait partie de nos valeurs.
 
LLPR - Certaines sources nous ont communiqué que vous étiez précédemment assistante d’antenne et que vous avez été nommée subitement directrice générale. Comment expliquez-vous cette évolution soudaine ?
SB - Vous êtes bien mal renseigné, je suis entrée à Rouge FM 2006 comme responsable financière, puis j'ai été nommée directrice financière du Groupe Rouge en 2010 et ensuite directrice générale en avril 2017.

Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:30 Le pôle radio du groupe M6 en forte progression