La Lettre Pro de la Radio & des Médias




CTA Antilles-Guyane : la radio au cœur €

OUTREMER



Boris Odry veille sur le CTA d'Antilles-Guyane depuis 2012.
Boris Odry veille sur le CTA d'Antilles-Guyane depuis 2012.
L’entretien démarre par une mise au point. Et Boris Odry insiste, le sourire aux lèvres. "Je lis souvent qu’il y a environ 860 radios en France… Mais il s’agit uniquement de la France hexagonale, on oublie les 240 dans les territoires d’outremer. Donc cela représente environ 20% des 1 100 radios qu’il y a dans tout le pays. Si cet article vous permet de corriger cela, nous en serons les premiers ravis !" Le message est bien passé. Car pour le territoire couvert par le CTA Antilles-Guyane, la radio est plus qu’un média. "C’est la petite sœur, même un membre à part entière de la famille", souligne le secrétaire général qui, particularité du comité, occupe aussi la fonction d’attaché technique. "Avant, j’ai travaillé à TDF à Paris et je m’occupais de tout ce qui touchait aux grands pylônes et aux antennes de diffusion radio et télé. C’est en 2007 que je suis rentré en Martinique à TDF en tant que responsable de maintenance. Cinq années plus tard, en 2012, j’ai donc rejoint le CTA."
Accès payant
CTA Antilles-Guyane : la radio au cœur
Rédigé le Mercredi 31 Octobre 2018