La Lettre Pro de la Radio & des Médias



5 à 6 écrans par foyer pour regarder des vidéos

Rédigé par le Lundi 23 Octobre 2017 à 07:49 | modifié le Lundi 23 Octobre 2017 à 07:48



L’Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers a publié les résultats du 1er semestre 2017. La multiplication des écrans dans les foyers de métropole se confirme avec environ 5.5 types d’écrans par foyer (télévision, ordinateur, téléphone mobile, tablette tactiles). Le téléviseur reste toutefois l’un des objets les plus répandus.


Le téléviseur conserve sa place centrale au sein de foyers multi-équipés
Le téléviseur conserve sa place centrale au sein de foyers multi-équipés


Depuis trois ans, le nombre moyen d’écrans par foyer permettant de regarder des vidéos se stabilise autour de 5.5 écrans. Les foyers ne consomment plus seulement de contenus audiovisuels depuis leur téléviseur, mais aussi sur leur téléphone, tablette ou ordinateur. "Cette évolution va de pair avec une autre tendance confirmée par les résultats publiés par l’Observatoire : les célibataires, les jeunes, les CSP+, ainsi que les citadins se passent plus facilement que les autres de téléviseur" note le CSA. Au-delà de cette évolution spécifique à certaines catégories de foyer, "le téléviseur reste la star des foyers métropolitains avec un taux de pénétration stable et voisin de 94 %". Ceux-ci sont de plus en plus connectables et connectés. 

Mi-2017, près des deux tiers des foyers disposaient d’un ou plusieurs téléviseurs connectables à internet. Enfin, si la réception de la télévision par antenne râteau reste encore majoritaire (56.3 % des foyers), internet devient un mode de réception de plus en plus commun. La combinaison de ces deux modes de réception est d’ailleurs fréquente.

Les foyers d’une seule personne, les jeunes, les CSP+ et les citadins ont tendance à moins s’équiper en téléviseur
Les foyers d’une seule personne, les jeunes, les CSP+ et les citadins ont tendance à moins s’équiper en téléviseur

Un outil d’aide à la décision pour les pouvoirs publics

L’Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers de France métropolitaine, partenariat entre la Direction générale des entreprises (DGE), la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC), l’Agence nationale des fréquences (ANFR) et le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a été créé en 2008 afin d’offrir un outil d’aide à la décision à disposition des pouvoirs publics.
Notamment, grâce à sa mesure régionale des taux de réception hertzienne terrestre, l’Observatoire a joué un rôle informatif d’importance dans le bon déroulement du passage au tout MPEG-4, réalisé avec succès en avril 2016. Cette opération a donné lieu à la généralisation de la diffusion des chaînes TNT en HD tout en consommant moins de fréquences.

Près de 65 % des foyers disposent d’un téléviseur connectable à internet
Près de 65 % des foyers disposent d’un téléviseur connectable à internet

Les développements liés au numérique que connaît la diffusion de la TNT depuis plusieurs années ne sont pas les seuls traits marquants dans l’évolution du paysage de la réception de la télévision.  Ainsi, depuis de nombreuses années, l’Observatoire se fait témoin de la place toujours plus importante de la télévision par internet (offre multi-play) au sein des foyers. Enfin, les évolutions des usages et des modes de consommation, conditionnées par les équipements à disposition ou qui à l’opposé incitent à l’équipement des foyers, font de la mesure de l’équipement fournie par l’Observatoire le reflet de la mutation des pratiques audiovisuelles des foyers français.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:30 Le pôle radio du groupe M6 en forte progression