Quelle galère de diriger une radio associative !

Avatar
Lundi 11 Mai 2015

Notez [Ignorer]
C'est une curieuse façon de voir les choses... Diriger une radio associative, serait une vraie galère et pourtant, ce sont les mêmes qui dirigent ces radios depuis des années, voire des décennies.
Si c'était vraiment galère, il y aura davantage de mouvements au sein des directions des radios associatives
Lundi 11 Mai 2015

Notez [Ignorer]
lisez bien mon article : je finis par "il faut vraiment aimer la radio pour continuer à vouloir s’en occuper..." et je commence par : "Après avoir assisté au congrès annuel de la Confédération Nationale des Radios Libres" où on sent la difficulté de diriger une radio associative. Evidemment qu'il y a un bonheur de diriger une radio, un bonheur à faire de la radio, a toujours faire partie de l'aventure. Evidemment que si demain j'ai la possibilité d'en diriger une, je fonce, quoi que, j'aime la radio, pas trop l'administratif... mais l'un va avec l'autre, si on veut ou accepte des responsabilités.
 briscotte
Lundi 11 Mai 2015

Notez [Ignorer]
j'ai travailler 2 ans dans une radio A après avoir fait des radios commerciales, je n'ai jamais vu autant de gaspillage d'argent et de branleurs de ma vie mes amis ! le problème est que cette argent viens des radios privés qui travaille à 300% pour avoir de l'audience + résultat commercial , je pense sincèrement qui est temps d’arrêter les conneries, ont marche sur la tète !, vous voulez des radios assos ? ba ya qua les passer sur radionomy et webradio, ca coûtera zéro aux radio privés (car des radio comme nrj ou rtl donne de l'argent pour elles :) ) et au contribuables au passage pour une audience qasi égale :)
les dirigeants de A on des malheurs ? pas du tout je vous rassure, il passe leur temps a ce "gaussé" dans un but évident d'avoir un statut social sur leurs région, ou voir même a des fin politiques ?, quand il ne vont pas au resto au frais de l'association, et pour finir acheter acheter acheter du matérielle dernier cris ( winradio a 40M .€ Sm7 en vu tu en voila( alors qui ya personne derrière ) carte son a 20.M€ tout ça pour quoi ? pour rien bien sur, car l'audience , il s'en tape ! et tout ca se finit generalement au bout d'un cycle de 3 ou 4 ans avec un trou énorme et des radios dans le mur...
le problème est que les Contrôles sont quasi inexistant en associatif , ils suffit d'avoir une bonne secrétaire en CUI, un tipex un peu les dates, et roule le dossier CTR :)
 ATTILA
Lundi 11 Mai 2015

Notez [Ignorer]
le commentaire de monsieur Briscotte ne donne pas la réalité des radios associatives et manque d'objectivité. Il met tout le monde dans le même sac. Concernant les radio commerciales les salariés sont pressés comme des citrons pour des salaire qui ne cassent pas trois pattes à un canard...
Certes il y a des radio associatives qui ne se foulent pas la rate, il y en a même (se comptant sur les doigts de la main) qui trichent et touchent des subventions.
Mais la majorité d'entres elles galèrent pour boucler leur budget. J'ai fondé la radio en 1982, Je suis parti pendant presque 2 décennies et j'ai repris du service comme bénévole à 60H00 par semaine !
Cher Monsieur BISCOTTE, oui nous avons des SM7B, 4 au total, oui nous avons 2 salaries, oui nous avons WinMédia. Nos salariés travaillent 35h00 par semaine et nous avons des bénévoles qui oui donnent de leur temps (personne ne n'en branle pas une comme vous l'écrivez). Oui je regarde aux dépenses et je ne jette par l'argent par les fenêtre. Alors monsieur BISCOTTE soyez réjoui de cette spécificité française unique au monde qu'est notre système associatif, envié par beaucoup de pays.
Vous monsieur BISCOTTE qui semblez travailler dans une radio à 300% (ça n'existe pas ou alors attention au BURNOUT..) ou va l'argent ? Sinon dans les poches des actionnaires qui ne se privent pas d'aller au resto comme vous le dites pour radio associatives, et dont certains personnels en profitent et utilisent les véhicules d'entreprises à des fin privées ! Méfiez vous qu'un jour cette radio commerciale ne vous jette dehors comme un mal propre au nom des économies pour augmenter les dividendes des actionnaires.
A bon entendeur salut
 ATTILA
Lundi 11 Mai 2015

Notez [Ignorer]
rectification de l'adresse c'est free.fr
Avatar
Lundi 11 Mai 2015

Notez [Ignorer]
M. "Briscotte",

Ne généralisez pas. Toutes les radios A ne sont pas des radios de "branleurs". Pour être à la tête de l'une d'entre-elles depuis sa création en 2006, je peux vous affirmer qu'il faut un minimum de courage et de motivation pour plonger tête baissée dans les dossiers et ce non seulement pour empocher la "cagnotte" du FSER. C'est un travail quotidien et bénévole en ce qui me concerne. Pour votre gouverne, apprenez que plus un dossier est complet et bien renseigné, (y compris en "l'aurtografiant" correctement :-) et plus ses chances d'aboutir seront élevées. A vous lire, je crois comprendre que la rédaction n'est pas votre fort. Ne tentez pas l'aventure en vous lançant dans la création d'une radio. Vous excellez par contre dans le domaine de la critique facile et gratuite. Ce n'est pas un atout, je vous l'accorde, mais l'on fait avec ce que la nature nous a donné...

A défaut de manier la langue française comme il se doit, soyez plutôt constructif dans vos propos en nous soumettant de bonnes idées.

Je ne vous salue pas,

Ludovic LOIR

P.S : je ne vais jamais au resto aux frais de la radio...
Lundi 11 Mai 2015

Notez [Ignorer]
C'est effarant de lire ce genre de commentaire ! Un exemple doit-il permettre une généralité ? Sans doute,i "briscotte", êtes-vous part très fâché de cette radio et nous ne saurons jamais pourquoi mais là n'est pas la question... je travaille depuis 3 ans dans une radio A comme vous les appelez, en tant que salarié et croyez-moi, les 35h qui me sont payées à la fin du mois, sont largement dépassées chaque semaine car quand on aime son travail, on fait en sorte de le faire bien, quelque soit le temps qu'on y passe et quelque soit la radio où on se trouve. Et franchement ? Une radio commerciale, très peu pour moi ! Je suis certain que je n'y trouverai pas l' "humain" qui est l'essence même des radios associatives.
 Franck DORISTIL
Mardi 12 Mai 2015

Notez [Ignorer]
Bonjour, je vous félicite pour ce bel article qui nous a permis d'entrer un peu plus dans ce petit univers qu'est le monde de la radio. Les informations que vous nous fournissez à ce sujet sont d'une importance incroyables. Nombreux sont les gens qui aiment la radio, l'écoute quotidiennement tout en ignorant cette dure réalité qui est la sienne. Votre article devrait être relayé par d'autres médias afin de sensibiliser les auditeurs sur les réels besoins des radios associatives, point central de l'article. En tout cas, je vous félicite pour cette réflexion d'une si grande profondeur.

Bonne continuation !
Avatar
Mardi 12 Mai 2015

Notez [Ignorer]
Effectivement, c'est un excellent article qui permet de découvrir l'envers du décor de nos radios de proximité. On en veut d'autres comme ça Serge !

Ludo
Mardi 12 Mai 2015

Notez [Ignorer]
merci à vous pour vos messages, c'est ce que j'ai ressenti après le congrès de la CNRA (mais aussi après celui du SNRL). C'est l'intérêt d'assister à ces évènements, on sent ce qui se passe et ce que les participants pensent
s.
Mercredi 24 Juin 2015

Notez [Ignorer]
Bonjour,
Perso j'ai vue bien + de branleurs sur des radios commerciales, cherchant a reproduire bêtement ce que font les radios hit parade, voir certains arrivent a faire encore + ringards...
La démarche d'une A n'est pas la même, nous mettons en avant des musiques, ou des causes qui n'ont aucuns intérêts pour les radios commerciales car ça n'apporte pas assez d'audience pourtant il s'agit souvent de causes qui méritent d’être mises en lumière.