La Lettre Pro de la Radio & des Médias









Consultez les audiences précédentes

Des partenariats pour développer aussi votre audience

Vendredi 7 Juillet

Notez
Cher Frédéric, en dehors du cas des radios associatives, je ne partage pas tout ce qui est écrit dans cet article car les dérives sont nombreuses. Trop de partenariats en échanges polluent les antennes inutilement et n'apportent pas grand chose en terme de notoriété, d'image ou même d'audience. C'est un leurre et des idées reçues reproduites sans réel intérêt. Mieux vaut se concentrer sur peu d'événements majeurs avec une vraie stratégie. D'autant que le public est souvent incapable de reconnaître la radio partenaire en ressortant de l'événement. D'autre part, tous les partenaires locaux devraient acheter de la pub radio au lieu de l'obtenir gratuitement. Les imprimeurs n'ont pas besoin d'échange pour faire du chiffre d'affaires ou pour se faire connaître. Et les contreparties sont généralement disproportionnées, au détriment de la radio. Un logo sur l'affiche d'un concert local ne vaut que quelques dizaines d'euros en général, pas le prix d'une campagne intensive en soutien. Posez-vous la question, combien payeriez-vous pour avoir votre logo sur l'affiche, votre banderole sur place... ? Pas grand chose. Établissez donc un barème de valeurs de contreparties pour cadrer les dérives. Mieux vaut exploiter des événements avec une présence physique significative, avec un objectif précis de recrutement d'audience et une stratégie sur l'année en fonction de vos cibles d'auditeurs. Et la plupart des événements devraient en outre générer des revenus, avec des partenaires qui ne sont pas forcément des annonceurs habituels. Cet argent vous permettra d'investir dans un vrai budget de communication pour votre propre radio, c'est plus sain au final. Vous vendez de la pub et vous n'en achetez pas pour vous-même ? Enfin, ne l'oubliez pas, les échanges doivent faire l'objet d'une facturation réciproque, sinon c'est une escroquerie à la TVA ! A bon entendeur ;)