#WRD2016 : la radio, une alliée de taille contre la sous-nutrition

Samedi 13 Février 2016



Pour la Journée mondiale de la Radio, Action contre la Faim se joint à la communauté humanitaire pour rappeler le rôle essentiel de ce moyen de communication, aussi bien dans la réponse aux catastrophes et urgences que dans le combat quotidien contre la faim. L'organisation rappelle que "dans de nombreuses situations, la radio est le moyen de communication par excellence, voire le seul moyen disponible".


Dans les communautés rurales du Sahel, la radio permet de faire parvenir aux hommes, femmes, enfants et personnes âgées des messages importants sur la nécessité de l’allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois. "Ce sont des messages courts, directs, très simples et pédagogiques, traduits dans les langues locales, qui marquent les esprits à force d’être entendus", explique Pilar Charle Cuellar, qui supervise les programmes de nutrition et de santé d’Action contre la Faim Espagne au Sahel. Dans le département de Caazapa au Paraguay, "la radio a servi à former à distance les producteurs locaux aux techniques agricoles innovantes afin d’augmenter leurs récoltes et leur revenu"  souligne Miguel Ángel García.

La radio pour alerter et sauver

"La radio est le principal moyen de communication pour mobiliser la population à la suite d’une catastrophe. Les autorités et organisations y ont recours pour indiquer les zones d’évacuation sécurisées, pour donner des instructions aux populations ou encore leur indiquer où trouver de l’aide. Son faible coût, sa facilité de transport, mais aussi la diffusion extrêmement large de ses ondes facilitent grandement l’utilisation de la radio et en font le premier instrument auquel ont recours les populations pour répondre à ce type de situation", explique Didier Vergès, chef de projet pour Action contre la Faim - Espagne.


"C’est également un excellent moyen pour mobiliser et canaliser la solidarité des citoyens du monde entier pour soutenir les victimes d’une catastrophe", ajoute la Directrice Communication et Collecte de l’organisation, Carmen Gayo.

Un système de contrôle par la radio

La radio s’est également affirmée comme un outil essentiel dans les systèmes d’alertes précoces. Au Guatemala, les communautés situées sur les rives du fleuve Coyolate sont fréquemment touchées par des ouragans et des tempêtes tropicales qui provoquent de graves inondations. Depuis 2008, Action contre la Faim a mis en place un système de contrôle et de diffusion de l’information par la radio, au travers du  programme de préparation aux catastrophes de la Commission Européenne. "Face à la menace de crue du fleuve, il est possible d’avertir les communautés proches très rapidement afin d’éviter la catastrophe", affirme Miguel Ángel García, Directeur des Opérations pour la région Amérique Centrale chez Action contre la Faim Espagne. "Lors du tsunami en Asie du Sud-Est en 2004, s’il y avait eu un système d’alerte relié à la radio dans des pays comme le Sri Lanka, des milliers de vies auraient pu être sauvées. Les vagues ont en effet mis plus d’une demi-heure à atteindre les côtes du pays", explique-t-il...


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 09:00 Euradionantes se développe en RNT