Vers davantage de pub sur Radio France ?

Mardi 16 Septembre 2014



Mathieu Gallet l'a dit et répété : cette première saison qu'il passe à la tête de Radio France est "la saison de tous les changements". Aucune des 7 stations n'y échappera. Car Mathieu Gallet veut "un service public qui soit proche des français" quitte d'ailleurs à réclamer un assouplissement de son cahier des charges en matière de publicité...



660 millions d'euros de budget

"Nous savons que les tendances ne seront pas les mêmes que celles que celles nous avons connues dans les belles années. Nous avons intégré ces contraintes. Je ne crois plus au Père Noël (...) Les crédits du ministère de la culture sont en forte baisse. La redevance augmente moins vite du fait d'une faible l'inflation. Je plaide donc pour que l'on revoit l'assiette de la redevance pour nous donner la possibilité de financer ces nouveaux développements numériques". Premier round.

Composer avec la contrainte budgétaire

Parce que, selon Mathieu Gallet, la radio est un média enrichi (par du texte, par de l'infographie par de l'image, par de la vidéo), il y a donc une logique à ce que "la redevance soit perçue sur une assiette plus large".
Par ailleurs, et même si le jeune PDG n'est pas pour donner plus de place à la publicité, "un certain nombre de choses doivent changer dans le cahier des charges". La possibilité d'ouvrir les chaines à de la publicité reste donc envisageable notamment pour "les groupes dans lesquels l'Etat a des parts, même minoritaires. Je ne souhaite pas que l'on ait de la publicité telle qu'elle existe sur les chaines privées. Il y a de publicité qui correspond au Service Public : Air France, la SNCF, La Poste...". Deuxième Round.



Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >