La Lettre Pro de la Radio & des Médias


Un an de radio… en alternance !

Mardi 4 Juin 2013



Tout part d’un paradoxe : la radio se professionnalise, et le niveau d’exigence des recruteurs est de plus en plus élevé. Pourtant, si les filières de formation pour les journalistes sont nombreuses, balisées et très académiques, il n’en va pas de même pour les animateurs.


La toute première promotion du CQP Animateur radio comprenait 10 stagiaires. Tous sont en poste aujourd'hui, dont 3 en CDI.
La toute première promotion du CQP Animateur radio comprenait 10 stagiaires. Tous sont en poste aujourd'hui, dont 3 en CDI.
Il n’existe que très peu de formations diplômantes aux métiers de l’animation. L’offre existe, mais tous les recruteurs n’y trouvent pas leur compte. C’est pourquoi la CPNEV-AV (commission paritaire nationale emploi et formation, branche audiovisuel : une institution qui réunit les partenaires sociaux autour de ces questions stratégiques) a décidé d’agir après avoir consulté la profession. Elle a créé un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) « animateur de radio », et a lancé un appel d’offres sur la base de critères pédagogiques précis.
 
C’est l’INA qui a remporté le marché, pour un premier cycle de cinq ans. Le CQP Animateur Radio consiste en une formation d’une année scolaire complète (d’octobre à juin), basée sur un corpus de 60 jours de formation et de training à Paris, en alternance avec un poste salarié dans une radio. L'inconvénient, c'est évidemment le système de l'alternance: il faut, y compris dans de petites structures, pouvoir se passer une à deux semaines par mois d'un collaborateur. Mais l'avantage, c'est une formation très pointue.
 
Le programme se veut à la fois complet et très pratique (voir ici ). On y étudie la plupart des disciplines de la radio : bases de l’animation, techniques de reportage, maîtrise des outils techniques, écriture, interactivité, diction…
 
« Cette formation n’était au départ ouverte qu’aux contrats de professionnalisation et aux dispositifs de VAE (validation des acquis de l’expérience), explique Kheira Berger, chargée de mission à l’INA. Mais depuis cette année, elle est également accessible via le CIF (Congé Individuel Formation), grâce notamment à l’AFDAS qui s’y est beaucoup impliquée. »
 
La deuxième promotion (9 stagiaires)  recevra son diplôme ce jeudi à Paris. Il faut savoir que tous les stagiaires (10) de la première promotion sont en poste, dont 5 en CDI. Pour la saison prochaine, deux promotions sont prévues, et il reste des places disponibles.

 
Pour en savoir plus, rendez-vous sur ina-expert.com, rubrique « formation professionnelle  ».
Pour candidater, envoyez vos mails à kberger@ina.fr

Jean-Charles Verhaeghe MY Conseils.fr pour LLPR
 
A noter que La Lettre Pro de la Radio consacrera un dossier complet sur ce sujet dans son prochain numéro papier. Jean-Etienne Poirier, « chasseur de talents » (DRH) à Radio France, y expliquera quel type de profil il recherche, et pourquoi ce type de formation lui semble pertinent.
 

Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >