Un FSER à 31 M€ : "une satisfaction" pour le SNRL

Vendredi 7 Octobre 2016



Cent quatorze parlementaires, députés et sénateurs, ont répondu à l'invitation du SNRL (Syndicat National des Radios Libres) à saisir Audrey Azoulay en juin pour abonder suffisamment le fonds de soutien à l'expression radiophonique. Un FSER qui passe de 29 à près de 31 M€. Depuis 2 ans, l’enveloppe allouée à la subvention sélective du FSER avait baissé de plus de 18%.



Présentant son projet de Budget 2017 après les derniers arbitrages de Bercy, la Ministre de la Culture et de la Communication a annoncé devant la presse un effort du Gouvernement faisant passer le Fonds de Soutien à l'Expression Radiophonique de 29 millions d'euros en 2016 à  31 millions soit une hausse affichée de 6 %.
"L'annonce de la Ministre, qui devrait logiquement être soutenue par l'ensemble de l'arc politique concernant le FSER, va dans le bon sens, sans pour autant répondre à la demande d'un abondement immédiat de un million d'euros. La Ministre de la Culture et de la Communication, dans ses réponses aux parlementaires, a reconnu la justesse de l'analyse du SNRL" souligne le syndicat des radios associatives.

"Le Gouvernement porte une attention toute particulière au tissu des radios associatives locales. Chaque année, près de 700 radios associatives bénéficient du soutien du Fonds de soutien à l’expression radiophonique locale (FSER), qui représente en moyenne 40 % de leurs ressources. C’est pourquoi en 2017 le soutien de l’État en faveur des radios associatives s’élèvera à 30,75 M€, soit une progression de +5,2 % par rapport à 2016 afin de soutenir leur rôle essentiel pour la vitalité du lien social" a expliqué pour sa part le ministère.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter