Sweet FM étend sa couverture au Loir-et-Cher

Mardi 27 Juin 2017



C’est une phase de développement sans précédent dans son histoire que connaît Sweet FM. En reprenant les fréquences, mais aussi l’équipe et les locaux de Plus FM dans le Loir-et-Cher voisin, la radio basée au Mans voit sa zone de couverture grandir d’un département entier.



Créée à La Ferté-Bernard à l’époque des "radios libres", reprise trente ans plus tard par un trio de professionnels passionnés, Sweet FM n’a jamais cessé d’étendre sa couverture et de faire croître son audience. La radio, désormais basée au Mans, et qui émet aujourd’hui dans toute la Sarthe ainsi, que sur plusieurs bassins de vie dans l’Orne, la Mayenne et l’Eure-et-Loir, s’est vu autoriser par le Conseil supérieur de l’audiovisuel à reprendre Plus FM, station implantée dans le Loir-et-Cher. Désireux de céder sa radio, le groupe Humanis, propriétaire depuis vingt-six ans, avait néanmoins à coeur de ne pas compromettre l’ancrage local de Plus FM.

En choisissant Sweet FM, garantie a été formellement offerte au vendeur d’un maintien des locaux en plein centre-ville de Blois et, sur le plan humain, d’une reprise des trois salariés qui composent l’effectif, dont deux journalistes activement impliqués dans le traitement de la vie locale depuis de longues années.

La dénomination Plus FM est appelée à disparaître sous quelques jours pour être remplacée, dans un souci d’homogénéité, par Sweet FM. En revanche, l’implication quotidienne de cette radio indissociable du paysage médiatique départemental est conservée, voire renforcée : le relai de l’actualité locale et régionale restera une priorité, avec des rendez-vous à l’antenne du lundi au dimanche. S’y adjoindra un important dispositif permanent d’information routière et ferroviaire.
Le rapprochement avec Sweet FM se traduira par l’arrivée d’émissions interactives, d’accompagnement et de divertissement qui faisaient sans doute jusque-là défaut dans la grille des programmes de Plus FM. Plusieurs événements, comme des plateaux d’artistes musicaux ou des directs sportifs sont par ailleurs déjà dans les cartons. Dans le Loir-et-Cher aussi, Sweet FM entend se positionner comme un média positif, ancré dans la vie locale et facile d’accès, au service des auditeurs et des acteurs économiques, institutionnels ou associatifs.

À savoir...

Après rachat de Plus FM, le chiffre d’affaires de Sweet FM dépassera 2 millions d’euros pour un effectif total de 20 salariés. À compter du lundi 3 juillet 2017, passage d’un réseau de 11 à 17 émetteurs : Sweet FM s’écoutera dès lors à Blois sur 89.4, Vendôme sur 97.4, Montoire-sur-le-Loir sur 90.8, Lamotte-Beuvron sur 105.8, Romorantin-Lanthenay sur 96.7 et Montrichard sur 99.3.
Dans le courant de l’été, l’implantation de Sweet FM se verra par ailleurs renforcée en Normandie avec l’activation d’une 18e fréquence, dans l’Eure, à Verneuil-sur-Avre.



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 09:45 Un nouvel univers numérique pour Radio Nova