Suisse : les radios privées gagnent du terrain

Mercredi 25 Janvier 2017



Selon SwissInfo, la radio reste un média populaire en Suisse. Plus de 80% des plus de 15 ans l'écoutent chaque jour. Les chaînes publiques sont toujours dominantes, mais les privées gagnent du terrain. Chaque jour, 82,7% des Suisses romands laissent la radio allumée pendant 99 minutes environ.


Au 2e semestre 2016, la radio suisse a su résister à "la haute pression concurrentielle des autres médias". Les mesures englobent les programmes radio diffusés via internet. Chaque jour, 82,7% des Suisses romands laissent la radio allumée pendant 99 minutes environ. En Suisse alémanique, ce sont 86,7% pour 115 minutes d'audience et en Suisse italienne 88,7% pour un score encore élevé de 118 minutes par auditeur et par jour. Dans les trois régions, la SSR domine nettement. Avec 64,7% de parts de marché en Suisse romande, de 63,7% outre Sarine et de 75,9% au Tessin, la radio publique maintient à distance la concurrence privée et étrangère.
 

Mais les stations privées grignotent à leur tour ce gâteau et dans toutes les régions: +2,6% en Suisse romande, +1,6% en Suisse alémanique et +1% en Suisse italienne.
À noter que dans la partie francophone, les parts de marché perdues par la SSR ne profitent pas du tout aux chaînes étrangères, qui elles aussi accusent un léger recul (-0,7%) par rapport au premier semestre 2016. Les chaînes privées suisses enregistrent elles toutes des hausses ou une stabilité, à l'exception de Yes FM et de Radio Freiburg en allemand.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mars 2017 - 09:30 Week-end spécial Chuck Berry sur Oüi FM

Vendredi 24 Mars 2017 - 09:10 Radio France partenaire du Salon Livre Paris