Sud Radio veut vite (re)trouver sa place

Vendredi 2 Septembre 2016



Brigitte Lahaie, Valérie Expert, André Bercoff... Sud Radio muscle sa nouvelle grille qui sera lancée ce lundi. Beaucoup de nouveaux rendez-vous concoctés par Bruno Dubois, directeur de l'antenne. La ligne éditoriale ? Elle sera "tranchante et sans langue de bois" assure Bruno Dubois. Explications...


Le 27 juin dernier, le groupe Fiducial annonçait la nomination de Bruno Dubois au poste de directeur de l'antenne de Sud Radio
Le 27 juin dernier, le groupe Fiducial annonçait la nomination de Bruno Dubois au poste de directeur de l'antenne de Sud Radio
LLPR - Depuis ton arrivée en juin dernier en tant que directeur de l’antenne de Sud Radio, quelles ont été tes priorités ?
BD -
Auditer la station très rapidement pour fixer la stratégie, il était capital et c'est comme ça que je vois les choses, de privilégier les évolutions et non de faire des révolutions. Sud Radio a mis en place de belles choses depuis deux ans avec son président Didier Maïsto et le rédacteur en chef Christophe Bordet et le potentiel est juste énorme et le challenge unique. Il était fondamental de donner de la lisibilité à cette nouvelle grille de Sud Radio, du sens, mettre les auditeurs au coeur du programme et construire la radio pour eux. Il nous fallait ensuite trouver les bonnes personnes pour incarner Sud Radio avec un état d'esprit de challenger et, en si peu de temps, le résultat est plutôt sympathique.

LLPR - La grille de la nouvelle saison sera lancée à partir du 5 septembre avec des nouvelles émissions. Comment s’articule-t-elle et quels en sont les temps forts ?
BD -
Une grille avec une vision et surtout pas un empilage que l'on retrouve trop souvent sur certaines antennes. Une grille qui ne soit pas "x radios dans une radio", une grille où l'auditeur retrouvera l'ADN de la station, à chaque instant. Une synergie forte entre "Le Grand Matin Sud Radio" de Dimitri Pavlenko et la matinée de Philippe David pour "Sud Radio Seul contre tous" et "Le Grand Référendum Sud Radio".

Avec une ligne éditoriale tranchante et sans langue de bois. On va vite s'apercevoir que l'on dit les choses et que l'on s'engage sur Sud Radio. Egalement, le RDV politique de 8h en direct sur la chaîne Public Sénat avec Cyril Viguier. L'un des éléments forts, c'est évidement l'arrivée de Brigitte Lahaie sur Sud Radio de 14h à 16h. J'aime trop la radio pour laisser des auditeurs orphelins. je pense que RMC nous a offert une vraie opportunité, ils ont été obligés de changer et changer pour changer c'est rarement une bonne solution.
Parmi les recrues, que je suis également fier de retrouver sur Sud Radio d'ici quelques jours, une voix que j'ai si souvent écoutée : Jacques Pessis. Il poursuivra l'après midi après Brigitte Lahaie avec un beau concept qui va lui coller à la peau : "Sud Radio les Clefs d'une vie". La place du débat est importante sur la grille, avec des invités et les auditeurs. Un débat constructif et surtout avec des réponses, notre société en a besoin. Valérie Expert va y contribuer à partir de 17h. La grande nouvelle de la rentrée c'est que nous aurons notre candidat à la présidentielle de 2017, en la personne d'André Bercoff avec "Sud Radio Moi Président". Nous allons envisager, en direct à l'antenne, un vrai programme et de vraies réformes avec les auditeurs et valider la faisabilité à partir du 12 septembre. Cette rentrée est très sportive et combative pour Sud Radio, je l'avoue, mais l'ADN de Sud Radio c'est aussi le rugby et là, les fans vont se régaler, c'est simple dès qu'il y a un événement rugby, ce sera sur Sud Radio ! Pro D2, Top 14... et avec la participation de Daniel Hererro sur les gros matchs.

LLPR - Quels seront les prochains chantiers pour Sud Radio ?
BD -
Faire grandir la radio et quelle trouve sa place parmi les radios généralistes qu'elle est clairement redevenue, régler le programme afin que l'auditeur y trouve sa radio, qu'elle devienne son point de repère et, pour rester basique, sa radio favorite. Mais, je fonctionne comme mon smartphone, c'est mon coté startup. J'aime faire des mises à jour avec de nouvelles fonctionnalités, donc la structure du programme sera en perpétuel mouvement pour accompagner et servir les auditeurs. Donc, plein de surprises à venir.

LLPR - Des objectifs d’audience ont-ils été fixés par Fiducial Médias ?
BD -
Les objectifs sont de faire une belle radio, une vraie radio dans laquelle nous soyons fiers de travailler et, pour nos auditeurs, fiers de l'écouter. Nous avons ce luxe que nous offre l'actionnaire Fiducial. En revanche, une vraie radio doit d'avoir des auditeurs et les équipes des victoires.Ppour y avoir goûté, je sais que c'est primordial, donc l'audience à son importance et tout sera mis en oeuvre pour conquérir des parts de marché.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Michel MORISSE le 02/09/2016 22:01
Retrouver sa place ? C'est mal parti pour ça.
A l'origine, Sud Radio était une station "music and news", pas une "talk radio". Où est passée la musique ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap