La Lettre Pro de la Radio & des Médias


Sud Radio : Fiducial s'engage encore un peu plus

Jeudi 23 Mai 2013



Dans le cadre d’un Comité d’Entreprise Extraordinaire qui s’est tenu ce jour, Didier Maïsto, responsable des activités médias de Fiducial, candidat à la reprise de Sud Radio, a présenté son projet de développement de Sud Radio aux représentants du personnel et aux salariés. Ce projet a pour objectif de donner à Sud Radio "les moyens d’un développement ambitieux, dans le plus profond respect de son ADN".


Sud Radio : Fiducial s'engage encore un peu plus
"Je suis porteur de bonnes nouvelles" a expliqué Didier Maïsto au comité d’entreprise de Sud Radio. "Sud Radio est assurée de trouver en Fiducial un partenaire pleinement convaincu de son potentiel et décidé à lui assurer les moyens de son développement". Promesse de Didier Maïsto : "Sud Radio est basée à Toulouse et restera à Toulouse". Une assurance à destination de ses interlocuteurs, ajoutant qu’un directeur général basé à Toulouse sera prochainement recruté. Le groupe Fiducial, déjà propriétaire du magazine Lyon Capitale et de la télévision Lyon Capitale TV, croit en effet à "la force d’un groupe de médias pertinents sur la scène nationale, car solidement implantés sur le territoire" selon un communiqué.

Préserver l'ADN de la station

Le projet de développement de Sud Radio ne sera défini qu’après avoir pris "le temps d’une large concertation des salariés et de leurs représentants, afin de définir une nouvelle grille ambitieuse et respectueuse de l’ADN de la station". Didier Maïsto croyant "en la qualité  la qualité et au respect de l’identité du média".

Sud Radio : Fiducial s'engage encore un peu plus

Se développer partout en France

Le projet de Fiducial s’inscrit dans la stratégie du groupe de développer une activité médias au plan national. Fiducial qui a déjà racheté, le magazine Lyon Capitale, puis la chaîne de télévision locale Lyon Capitale TV a ainsi été candidat en 2012 pour une chaîne de télévision nationale en TNT. "C’est précisément parce qu’il s’agit d’une radio du Sud, dont les studios sont basés à Toulouse mais qui a vocation à s’adresser à tous les Français, que nous avons travaillé sur la reprise de Sud Radio. Nous lancerons rapidement un plan de renforcement national de la station en déposant des dossiers de candidatures pour les fréquences analogiques ou numériques mises en appel par le CSA. Nous regarderons également avec intérêt d’autres dossiers de reprise", a ajouté Didier Maïsto.


recentrage à Sud Radio Groupe

Pour Sud Radio Groupe, ce projet de cession illustre sa stratégie de recentrage sur ses cinq stations régionales (Vibration, Wit, Blackbox, Voltage et Forum) et ses deux radios thématiques à vocation nationale : Ado et Latina. Pour soutenir la croissance de ses stations musicales, Sud Radio Groupe a d’ores et déjà augmenté de 20 % ses investissements sur les programmes avec le lancement de nouvelles émissions en soirée et l’enrichissement des émissions de contenus éditoriaux novateurs. De même, un plan d’investissement sur les supports numériques est prévu sur les trois prochaines années.- Enfin, "le groupe participera activement au lancement de la Radio Numérique Terrestre (RNT) dont il est l’un des ardents promoteurs depuis plus de 15 ans".

Sud Radio Groupe changera également de nom pour accompagner cette stratégie. Ce projet de cession est soumis à la consultation des instances représentatives du personnel. S’il se finalise, il devra recueillir l’agrément préalable du CSA qui sera officiellement saisi en cas de concrétisation de ce projet.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:44 Binge Audio lance son crowdfunding