La Lettre Pro de la Radio & des Médias


Sirius XM annonce de bons résultats au Canada

Jeudi 15 Janvier 2015



On évoque souvent la radio, qu’elle soit diffusée par ondes hertziennes, en analogique, en numérique, mais aussi la radio diffusée par satellite, par câble, ADSL, par Internet. Mais on parle toujours de radio gratuite. Pourtant, la radio payante existe.


La radio payante ? Certains ont tendance à penser que son avenir est aussi sombre que celui de la TNT payante, à la différence qu’elle n’a pas encore été lancée en France.
Il y a bien Onde Numérique, un bouquet hertzien qui doit aussi être relayé avec une diffusion par satellite et via internet. S’il a bien été autorisé par le CSA en novembre 2012, on attend encore son lancement. Depuis quelques semaines, un test de diffusion a été lancé à petite échelle à Toulouse, siège de la société.
Certains doutent que les auditeurs puissent accepter de payer pour recevoir un bouquet de radios. Et pourtant, ça marche...

Aux USA, Sirius XM propose un bouquet payant de plus de 170 chaines diffusées par satellite. Il annonce qu’il dispose d'un portefeuille de 27,3 millions d’abonnés, avec une progression de 1,75 million d’abonnés supplémentaires en 2014. Les résultats financiers ne seront publiés qu’en février, mais on peut rappeler qu’en 2013 son bénéfice net s’est élevé à 377 millions de dollars avec un chiffre d’affaires de 3,8 milliards.
Sa filiale canadienne annonce disposer aujourd’hui de 2,6 millions d'abonnés avec un résultat net de 8 millions de dollars canadiens. Il est vrai que pour arriver à un tel résultat positif, il a fallu que deux concurrents, Sirius et XM fusionnent.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:17 Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?