La Lettre Pro de la Radio & des Médias




Si la pub radio était plus intelligente, on en vendrait encore plus €



L’influence du Net

Le plus gros vendeur de pub de la planète, Google, reconnaît que plus de la moitié de ses 55 milliards de $ de publicités vendues ne sont jamais vues par les internautes. C’est assez exceptionnel qu’un support leader sur son marché affirme qu’il vend du vent. Mais au moins Google le mesure, l’avoue, l’analyse et explique comment améliorer la visibilité des publicités en ligne dans une étude détaillée.
 
Internet contribue à éduquer les annonceurs à une meilleure analyse des retours et donc à une réflexion stratégique plus affûtée. La radio, elle, préfère faire l’autruche en se disant que la mesure des retours n’est pas tangible. Ça marche puisque les annonceurs continuent à acheter de la pub radio. Pourquoi se compliquer la vie ? Justement parce que les temps changent. Pas besoin de vous faire une caricature… Mais quelle radio locale saurait avouer que la majeure partie de ses campagnes vendues en floating ont peu de chances d’être efficaces ? Le savent-elles seulement ?
 
Accès payant
Attention, si vous êtes abonnés le message ci-dessous ne vous concerne par, merci d'entrer votre login et votre mot de passe en cliquant ici.

Pour vous abonner et bénéficier de 3 mois à 1€/mois cliquez ici. Vous avez demandé d'accéder à un service payant. Vous pouvez être dans l'un des cas suivants :


1 - Achat de PDF ou d'articles
--------------------------------------------------------
Cliquez sur le bouton "PAYPAL" pour acheter un PDF ou accéder à un article.

2 - Rubrique Emploi
----------------------------
Cliquez sur le bouton "PAYPAL" pour déposer une annonce emploi.

En cliquant sur ce lien vous accéderez à une interface vous permettant de payer par Carte Bleu ou par PayPal puis vous reviendrez sur le contenu que vous avez commandé. En cas de problèmes, n'hésitez pas à nous contacter au 05 55 18 03 61 ou abonnement@lalettre.pro

Si la pub radio était plus intelligente, on en vendrait encore plus
Rédigé le Dimanche 1 Février 2015