Seulement 36% de femmes à la radio

Mercredi 8 Mars 2017



Pour la deuxième année consécutive, les chaînes de télévision et de radio ont remis au Conseil supérieur de l’audiovisuel, comme l’a demandé le législateur, des indicateurs qualitatifs et quantitatifs sur la représentation des femmes et des hommes dans leurs programmes. Hier, Olivier Schrameck, président du CSA et Sylvie Pierre-Brossolette, membre du CSA et vice-présidente du groupe de travail Cohésion sociale (Droits des femmes), ont présenté au CSA les résultats du rapport 2016 sur cette représentation des femmes à la télévision et à la radio.


Des femmes toujours sous-représentées sur les antennes (TV et radio), en particulier dans les catégories "experts" et "invités politiques"
Des femmes toujours sous-représentées sur les antennes (TV et radio), en particulier dans les catégories "experts" et "invités politiques"

Le traitement, toutes catégories et toutes chaînes confondues, des données transmises par les éditeurs de service, montre que seules 38 % des personnes présentes à l’antenne sont des femmes, alors qu’elles représentent, selon l’INnsee, 52 % de la population française.
La représentation des hommes et des femmes est plus équilibrée dans la catégorie "présentateur/animateur" avec 48 % de femmes présentatrices ou animatrices contre 52 % d’hommes tandis que c’est dans les catégories "experts" (30 %) et "invités politiques" (32 %) que la présence des femmes est la plus faible.

À noter que dans son premier bilan relatif à la représentation des femmes dans les programmes des services de télévision et de radio pour l’exercice 2015, publié le 8 mars 2016, le Conseil avait déjà relevé de faibles taux de femmes dans les deux catégories précitées.

Un déséquilibre plus marqué à la radio qu’à la télévision


Moins de femmes aux heures de forte audience à la TV

Le Conseil constate une sous-représentation des femmes à la télévision aux heures de forte audience. Elle est très prononcée sur la tranche 18h-20h (25 %), et reste significative sur la tranche 20h-23h (35 %), en comparaison avec leur part au global (40 %). En revanche, à la radio, le déséquilibre est quasi-identique dans les matinales (35 %) et dans le reste de la programmation (36 %).

Des efforts importants restent encore à fournir sur les généralistes

Si l’on se concentre sur les radios généralistes – Europe 1, France Culture, France Info, France Inter, France Musique, RFI, RMC et RTL - la présence des femmes, toutes catégories confondues, s’élève à 36 %. Le Conseil constate, comme pour la télévision, que les femmes sont principalement présentes dans la catégorie "présentateur/animateur" (47 %) et sous-représentées dans la catégorie "experts" (29 %). S’agissant des radios du secteur public, le Conseil note que la part des femmes sur ces antennes ne dépasse pas la part des femmes toutes radios généralistes confondues (36%), excepté pour France Info et RFI (respectivement 40% et 39%).

En ce qui concerne RFI, France Médias Monde s’était fixé comme objectif à l’occasion de sa déclaration annuelle prévue par la délibération du Conseil du 4 février 2015, et en plus des engagements chiffrés pris dans son nouveau contrat d’objectifs et de moyens 2016-20204, d’atteindre 30-31 % d’expertes, 31-32 % d’autres intervenantes et 20-22 % d’invitées politiques. Ces objectifs ont été remplis dans toutes les catégories et notamment pour les expertes puisque la chaîne en compte 31 %.


Des journalistes/chroniqueuses très présentes sur les radios musicales


Si l’on se concentre sur la proportion d’hommes et de femmes, au global, sur les radios musicales – FIP, Fun Radio, Le Mouv’, Nostalgie, NRJ et Virgin Radio – , elle s’élève à 37 %. Dans le cadre de son premier bilan pour l’exercice 2015, le Conseil avait déjà relevé que cette proportion était globalement équilibrée pour les radios musicales sur la catégorie journaliste/chroniqueur". Ce constat se confirme puisque pour l’exercice 2016, cette proportion s’élève à 46 %.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Avril 2017 - 10:50 Ado, Latina et Voltage en hausse à Paris