SNRL : "on ne lâche rien"

Mercredi 16 Octobre 2013



Alors que Syndicat National des Radios Libres donne aujourd'hui le coup d'envoi de son congrès annuel à Marseille, le SNRL condamne la baisse de 200 000 € du Fonds de Soutien l'Expression Radiophonique (FSER) dont les quelque 30 M€ annuels sont chaque année distribués aux 630 radios associatives de catégorie "A".


Emmanuel Boutterin, Président du SNRL actuellement en congrès à Marseille
Emmanuel Boutterin, Président du SNRL actuellement en congrès à Marseille
Présenté en Conseil des Ministres le 25 septembre dernier, le Projet de Loi de Finances 2014 a réservé quelques surprises au Syndicat National des Radios Libres. Alors que le SNRL avait reçu l'assurance d'un FSER maintenu à 29 M€ "au moins jusqu'en 2014", il a découvert qu'une baisse de 200 000 € était programmée par le Ministère de la Culture et de la Communication.  "Comparons ce qui est comparable. Les radios de catégorie A représentent 10 % du chiffre d'affaires de la radiodiffusion privée en France -hors catégorie E-, alors qu'elles pèsent pour plus de 40 % de l'emploi de la branche de la radiodiffusion privée, hors catégorie E. Ce ratio est édifiant" souligne le SNRL.

Le SNRL réclame 700 000 € supplémentaires

Sur 655 radios associatives (de plus en plus nombreuses) ayant sollicité le FSER en 2012, 631 ont obtenu leur subvention d'exploitation (24 radios se sont faites piéger notamment par la date butoir du 15 avril). "Maintenir l'enveloppe globale du FSER à 29 M€ c'est donc déjà baisser le niveau de financement moyen de chaque radio associative. Maintenir le niveau de financement de la radiodiffusion associative exigerait en conséquence d'en augmenter le budget global d'au moins 700 000 €" revendique le syndicat présidé par Emmanuel Boutterin.
Le SNRL qui ajoute que  "ce secteur de la radio est le seul à embaucher et à s'engager résolument aux côtés des politiques de dynamisation de l'emploi et de la formation des jeunes sur les zones urbaines sensibles et les zones rurales".


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 09:00 Euradionantes se développe en RNT