La Lettre Pro de la Radio & des Médias


SIRTI : "La RNT est inscrite dans la loi"

Mercredi 28 Mai 2014



Les 107 attributaires de fréquences RNT viennent d’apprendre que le Groupe NRJ a attaqué la décision du CSA de leur attribuer des fréquences sur la Radio Numérique Terrestre au Conseil d’État le 13 juin 2013. Pour le SIRTI : "c’est au gouvernement de protéger et de faire appliquer la loi".


Décidément, le lancement de la Radio Numérique Terrestre (RNT) en France ne cesse de créer la polémique et de susciter "des situations ubuesques". Ainsi, "c’est suite à une correspondance du Conseil d’État au contenu erroné que les éditeurs qui se sont vu attribuer des fréquences RNT par le CSA ont appris le recours du Groupe NRJ" explique le SIRTI.  Concrètement, le Conseil d’État vient d’adresser à l’ensemble des éditeurs concernés la réponse du CSA à la requête du Groupe NRJ au lieu d’envoyer la requête qui contestait l’attribution des 107 fréquences RNT…

La France doit elle se soumettre à un groupe ?

"En effet, à aucun moment les opérateurs visés par le recours du Groupe NRJ n’ont été alertés ni par le Conseil d’État qui aurait du le faire après l’enregistrement de la requête du Groupe NRJ, ni par le Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui aurait pu le faire à réception de la requête afin de leur permettre de défendre leurs autorisations et bien entendu le lancement de la RNT.
Il est ahurissant de voir le Groupe NRJ déposer un tel recours alors qu’il a annoncé publiquement son refus de participer au lancement de la RNT et rendu les fréquences obtenues sur les trois zones de Paris, Marseille et Nice au titre de la priorité inscrite dans la loi. C’est sa responsabilité et son choix stratégique. La France doit elle se soumettre à un groupe et s’opposer au lancement d’un nouveau paysage radiophonique, enjeu majeur pour cette industrie ?
"

"Le silence assourdissant du Gouvernement est incompréhensible. Le lancement de la RNT est inscrit dans la loi. Il appartient au Gouvernement d’intervenir au Conseil d’État comme il l’a déjà fait dans l’affaire QPC Radio France (Requête N° 347.030) afin de défendre les décisions d’attribution de ces fréquences RNT qui ne sont qu’une application de la loi.
Le 20 juin prochain la Radio Numérique Terrestre sera lancée en France. Les groupes nationaux, le CSA et le Gouvernement semblent s’être entendus pour briser ce lancement
" conclut le SIRTI.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:17 Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?