Rentrée sous tension à RTL

Vendredi 20 Juin 2014



Une nouvelle grande tranche d’information le soir, Laurent Ruquier aux commandes des "Grosses Têtes" l’après-midi, une matinale avec Yves Calvi qui remplacera Laurent Bazin à la rentrée… RTL a entamé de profonds changements qui déboucheront sur une nouvelle grille dès le mois de septembre. Des changements, aussi, dans l’équipe de direction.


Ce 20 juin, Christopher Baldelli, président de RTL, était l'invité d'Hedwige Chevrillon sur BFM Business
Ce 20 juin, Christopher Baldelli, président de RTL, était l'invité d'Hedwige Chevrillon sur BFM Business
"RTL n’aura jamais autant changé (…) Il y a aussi des vrais points de continuité avec Marc-Olivier Fogiel, Stéphane Bern ou Julien Courbet" a expliqué Christopher Baldelli dans un long entretien accordé à Edwige Chevrillon sur BFM Business.
L’audience à la rentrée ? "Se fixer un objectif d’audience, c’est supposer que la concurrence n’a pas talent. L’audience que je ferai dépend de ce que nous proposons mais dépend aussi de ce que proposeront les autres radios. On ne choisit pas son audience. C’est l’auditeur qui choisit".

Des mouvements en interne

A la tête de la direction de l’information ? A l’antenne ?  "Laurent Bazin a reçu une proposition pour qu’il reste sur RTL (…) Il y a des changements en cours dans l’ensemble de l’Etat Major de RTL. Je ne peux pas en dire beaucoup plus (…) Il y a un départ qui a été annoncé hier. Et il y aura peut-être encore tel ou tel ajustement. Quelques changements dans l’équipe de direction".

La RNT ? "Nous n’y croyons pas"

"Il y a deux radios numériques. Celle que les gens peuvent avoir par leurs iPad, par leurs ordinateurs ou par leurs Smartphones. Et ça on y croit. Et nous sommes très impliqué. Plus de 20 % des gens écoutent la radio numérique pour Fun Radio. Pour la Radio Numérique Terrestre, c’est objectivement un mode de diffusion qui est très cher, qui oblige à changer son récepteur et qui impose une double diffusion durant très longtemps. Nous n’y avons pas cru comme les autres grands groupes radio publics et privés".
Faut-il faire une croix dessus ?  "Nous n’y croyons pas".


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:34 Launch of the Dot-radio by the EBU