Radios nationales: supprimer les seuils de concentration ? Pas si vite

Lundi 15 Juillet 2013



Le SIRTI n'est pas le seul à s'inquiéter de cet amendement-surprise, publié ce week-end par le site de BFM TV dans le cadre de ce qui apparait désormais comme le "couac" du 14 juillet. le Syndicat des Radios Nationales déplore à son tour le manque de concertation dont semble faire preuve le CSA dans le cadre du projet de loi sur l'audiovisuel. Surprise: il ne veut pas entendre parler de ce projet de déplafonnement des seuils de concentration.


Jérôme Fouqueray, patron des musicales de RTL, ne veut pas entendre parler de cet amendement supprimant les règles anti-concentration.
Jérôme Fouqueray, patron des musicales de RTL, ne veut pas entendre parler de cet amendement supprimant les règles anti-concentration.
On ne l'aurait pas parié au départ, mais la proposition d'amendement (lire notre article ici ) proposée par le CSA ne satisfait pas non plus le SRN. Les radios musicales nationales regroupées dans le Syndicat des Réseaux radiophoniques Nationaux ne veulent pas en entendre parler... en l'état. Dans un communiqué, le syndicat critique sans appel cette proposition d'amendement "qui fustigerait les seuls réseaux nationaux par des mesures les visant exclusivement, de nature à réduire considérablement leur développement" (...). Bref, l'amendement fait l'unanimité contre lui.

Contacté par nos soins, Jérôme Fouqueray, Patron des musicales du groupe RTL et membre du SRN, en remet une louche: "Il n'y pas eu de concertation avec les opérateurs, c'est incompréhensible sur un sujet aussi essentiel. Or sous prétexte d'une prétendue libéralisation, un effet indirect des mesures envisagées est de limiter le développement de la diffusion des réseaux à vocation nationale, alors même que ce développement devrait figurer parmi les priorités du Conseil. Je constate que d'autres organisations s'opposent aussi à cet amendement, il serait sage de reporter la discussion au moment des prochaines Assises de la radio."

Le SRN ne fait pas franchement la même lecture de ce projet d'amendement. Voir même une lecture complètement inverse que celle de ses confrères du SIRTI. Et se paye au passage une virginité (si lobbying il y a eu, ce n'est pas lui!). Quoi qu'il en soit, ce "couac" du 14 juillet aura au moins le mérite de poser un rappel simple: avec le monde de la radio, mieux vaut jouer la concertation... même si parfois, c'est long.
 

Téléchargez les projets d'amendements ci-dessous



Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 09:00 Euradionantes se développe en RNT