La Lettre Pro de la Radio & des Médias


Radio Vassivière : 100 000 € de dettes

Vendredi 14 Février 2014



La radio locale associative creusoise a été mise en cessation de paiement le 5 février dernier. Le 18 février prochain, le tribunal de grande instance de Guéret se prononcera sur la poursuite de son activité ou, pire, sur une mise en liquidation judiciaire de l’association…


C’est, comme l’indique France Bleu Creuse, la nouvelle direction qui a pris connaissance de la gravité de la situation : un déficit de 100 000 €, résultat d’une "très mauvaise gestion".  Créée en 1984, Radio Vassivière qui émet son programme sur le Plateau de Millevaches, entre Creuse et Corrèze, emploie six salariés et s’appuie sur plusieurs dizaines de bénévoles. La station indique que s’ajoute à "ce passif d’environ 100 000 €, un outil radiophonique vieillissant qui nécessite de réinvestir très vite 50 000 € a minima" et annonce  "une nouvelle politique d’antenne, axée sur la proximité".

Six mois de plus ?

La nouvelle direction de l’association a mis en place un nouveau Conseil d’administration et un nouveau Bureau et compte maintenant sur l’appui d’un nouvel expert comptable. Une nouvelle direction qui devrait également, selon France 3 Limousin, solliciter le tribunal à lui accorder une période d’observation de six mois pour mettre en place un plan de continuation de l’activité.

Radio Vassivière a lancé un appel aux élus, associations, entreprises, habitants et aux collectivités locales et proposera une assemblée générale le vendredi 21 février prochain à Royère-de-Vassivière. Il y a plusieurs mois, Radio Vassivière avait obtenu une seconde fréquence à Ussel, dans le département voisin de la Corrèze.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:17 Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?