La Lettre Pro de la Radio & des Médias


Radio Monaco désormais en RNT

Mercredi 7 Mai 2014



Serait-ce que la Radio Numérique Terrestre avance plus rapidement en Principauté de Monaco qu’en France ? Incontestablement, oui ! Plus encore, la RNT est désormais une réalité à Monaco. Et même en dehors de la Principauté, puisque que le multiplex monégasque est aussi disponible d’Antibes jusqu’à Menton. Le début d’une nouvelle ère pour la radio, à quelques semaines du lancement officiel de la RNT en France qui n’interviendra pas avant le 20 juin prochain.


Elles sont 8 à diffuser dorénavant en RNT depuis le Rocher. Radio Monaco, Riviera Radio, Chik Radio, Radio Ethic, Rete 105, RMC 1, RMC 2 et RMC. Une page vient donc de se tourner depuis un peu plus d’une semaine à Monaco grâce à la naissance rapide et grâce au lancement, lui aussi rapide, du multiplex MCR (Monte-Carlo Radiodiffusion). Les professionnels monégasques en font le pari : la RNT devrait connaître le même succès que celui de la TNT : une qualité sonore supérieure à celle de la diffusion hertzienne et une offre enrichie.

Radio Monaco sur le multiplex MCR

Christophe Laury, directeur général délégué de Radio Monaco. A Monaco, le multiplex MCR devrait, à terme, accueillir 24 stations ! © Frédéric Nebinger
Christophe Laury, directeur général délégué de Radio Monaco. A Monaco, le multiplex MCR devrait, à terme, accueillir 24 stations ! © Frédéric Nebinger

Christophe Laury : "entre Menton et le Cap d'Antibes"

LLP - Pourquoi Radio Monaco a-t-elle fait le choix de diffuser en RNT ?
CL - Pour le confort de nos auditeurs. Notre station bénéficie déjà de 3 fréquences FM dont 2 à Monaco. L'écoute numérique via les différents supports est un succès total grâce notamment au rayonnement de la Principauté à travers le monde. Nous diffusons également en VHF sur une grande partie de la mer Méditerranée grâce à nos partenaires. La RNT, pour la vivre depuis quelques jours, est un complément de diffusion sur notre zone d'écoute aujourd'hui et une chance unique de retrouver nos programmes à Paris, le 20 juin.
LLP - Techniquement, comment procédez-vous ? Quels sont les coûts induits par la RNT ?
CL - Tout simplement : une sortie numérique de notre traitement de son achemine le signal audio numérique vers l'encodeur de multiplexage, ce dernier étant relié à l'émetteur qui diffuse notre signal en DAB+ A propos des coûts, nous sommes en période de test, la négociation interviendra dès le mois prochain avec MCR.
LLP - Quelles zones géographiques sont-elles désormais couvertes ?
CL - La zone de couverture d'émission couvre le littoral entre Menton et le Cap d'Antibes.

"L'écoute des radios en RNT est un succès réel"

LLP - Selon vous quels sont les avantages de la RNT ?
CL - La RNT, c'est une qualité de son. Une qualité de réception. J'écoute Radio Monaco au moment où je vous réponds Frédéric, via un simple petit poste radio avec 2 positions FM/DAB au prix de 60 euros ! Dire que la RNT ne fonctionnera pas est anticipée et irresponsable. Les exemples du déploiement de la RNT en Europe sont multiples et les auditeurs sont satisfaits. A Londres, et plus généralement en Angleterre, en Suisse, en Norvège ou bien encore en Allemagne, l'écoute des radios en RNT est un succès réel. Seul l'auditeur décidera. Seul un très grand d'Europe comme la France est au ralentie, minée par des décideurs de groupes de radios parisiens plus inquiets par la valeur rentabilité de leur entreprise que la valeur respect de l'auditeur. Un juste milieu politico-financier apaiserait bien des frustrations.
LLP - En RNT, Radio Monaco est en phase de test jusqu’au 25 mai. Et après ? Diffuserez-vous ailleurs qu’à Monaco ?
CL - Déjà très satisfait du travail réalisé par Pierre Médecin et les équipes de MCR. Je peux affirmer que Radio Monaco poursuivra l'aventure RNT au départ de la Principauté. Dès le 20 juin, notre station s'écoutera en DAB + à Paris.
LLP – Peut-on déjà évoquer l’éventuelle date d’un basculement entre l’hertzien et le numérique à Monaco ?
CL - C'est impossible ! FM et RNT sont à fiancer, à marier. Je crois aux longues histoires d'amour.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >