Radio France : les propositions de la Cour des comptes

Mercredi 1 Avril 2015



Ce jeudi, la Cour des comptes rend public un rapport consacré à Radio France. Au terme de ses investigations, la Cour a constaté que l’entreprise est aujourd’hui confrontée à "une situation financière critique", alors qu’elle doit faire face à des défis importants. "Ces circonstances imposent à Radio France de mettre en œuvre une stratégie globale de changement, afin de rénover en profondeur ses activités et ses modes de gestion".


"Une entreprise en état de crise financière",  "Des activités au développement insuffisamment piloté", "Une gestion peu rigoureuse", "Un modèle social, source de rigidités", "Le chantier de réhabilitation, miroir des défaillances de l’entreprise", "Une refondation nécessaire"...
Le rapport de la Cour des comptes sur Radio France est sévère : "Radio France devra en tout état de cause réaliser un effort très significatif d’économies structurelles, impliquant d’importantes mesures de réorganisation, d’autant qu’elle peut difficilement escompter une augmentation sensible de ses produits et que le recours à l’emprunt ne constitue qu’un expédient, à défaut de réformes profondes".
 

L'existence des deux orchestres en question

"Depuis dix ans, les antennes de Radio France connaissent un développement peu ordonné et dispendieux. Leurs budgets ont augmenté de 27,5 %, sans recherche de coordination des activités ni de mutualisation des moyens (...) Radio France n’a pas achevé sa mue numérique (...) Les quatre formations musicales, qui représentent 40 M€ de coûts directs et 2 M€ de recettes, nécessitent de voir leur place repensée au sein de Radio France (...) la coexistence de deux orchestres symphoniques (Orchestre national de France et Orchestre philharmonique de Radio France) pose question".

Gestion et chantier

"La gestion de Radio France souffre de défaillances qui ne sont pas acceptables pour une entreprise de cette taille et doivent donc être corrigées. Le conseil d’administration n’est pas suffisamment appelé à délibérer sur les enjeux stratégiques de Radio France et n’approuve qu’une infime partie des marchés. Les procédures budgétaires et financières sont insuffisamment cadrées et tendent à reconduire les dépenses antérieures".
Quant au chantier de la Maison de la radio, la Cour des comptes le juge "mal maîtrisé". Il a été pour l’entreprise "une occasion manquée de se réinventer. Faute d’une bonne appréhension de la complexité des travaux, les défaillances de la programmation initiale ont été la cause de nombreux dysfonctionnements".

La Cour a formulé 18 recommandations

Dix-huit recommandations se dégagent de ce rapport. Il faudra d'abord statuer sur l’avenir du Mouv’, avant la signature du prochain contrat d’objectifs et de moyens. Puis, fusionner les deux orchestres symphoniques de Radio France, établir une direction commune à France Musique et à la direction de la musique. La direction devra en outre renforcer le rôle du conseil d’administration dans la gouvernance de Radio France et poursuivre la remise en ordre en matière d’achats.
La Cour des comptes souhaite aussi que Radio France prenne en compte une définition des métiers qui comporte les compétences et les qualifications liées à l’évolution des technologies numériques. Elle conseille d'étudier toutes les options possibles pour la fin du chantier de la Maison de la radio et leur impact financier, avant la signature du prochain contrat d’objectifs et de moyens.
On retiendra également trois autres pistes formulée par la Cour des comptes :  la fusion les rédactions de France Inter, France Info et France Culture, la réforme des modes d’organisation de la production et la révision du cahier des charges de Radio France, qui ne correspond plus aux pratiques de l’entreprise, en faisant notamment évoluer les relations que Radio France entretient avec les autres entreprises de l’audiovisuel public.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille