Radio France : le SNJ entre dans la danse

Mercredi 1 Avril 2015



Le SNJ Radio France, qui jusqu'à présent n'avait pas pris part à la grève illimitée portée par cinq organisations syndicales, a déposé un préavis de grève pour ce 3 avril. Les journalistes se disent être "très inquiets des menaces budgétaires qui pèsent sur Radio France".


Les journalistes de Radio France seront donc en grève ce vendredi : "nous sommes très inquiets des menaces budgétaires qui pèsent sur Radio France et qui vont déboucher vraisemblablement sur un plan de départs volontaires et des mesures d'âge. 200 à 300 postes seraient supprimés, et bien sûr non remplacés" explique le syndicat.
Le SNJ, qui ne participait jusqu'à présent pas à cette grève illimitée, entre donc dans la danse et relance ainsi indirectement le conflit alors que l'on aurait pu imaginer que celui-ci ne s'essouffle au bout de, déjà, deux longues semaines.

"Le projet pour Radio France ne peut se limiter à la réduction de la masse salariale. Celle-ci ne peut par ailleurs se faire au détriment de notre mission de service public : la production et la diffusion de contenus radiophoniques" indique le Syndicat National des Journalistes.
Les propos récents de la ministre de la Culture, du Premier ministre et visiblement le contenu du  rapport de la Cour des comptes, ont probablement renforcé l'inquiétude des journalistes de Radio France. Le SNJ met également en exergue "la situation financière catastrophique et inédite" dans laquelle se trouve Radio France et les journalistes ne veulent pas  être "les jouets d'aucune manipulation, d'où qu'elle vienne". Ils seront en grève vendredi.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:10 Prix ON'R Brandy 2017 : c'est parti !

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille