Radio France : le CSA piégé par l'affaire Gallet ?

Mercredi 8 Avril 2015



C'est la question qui fait la une ce matin du Canard enchaîné. L'hebdomadaire satirique continue à faire ses choux gras du mouvement social débuté le 19 mars dernier à Radio France. Cette fois-ci, le Palmipède s'est intéressé aux "heures pénibles" que vivent actuellement les Sages du CSA. Sages qui ont nommé Mathieu Gallet, à l'unanimité, le 27 février 2014.



Ce matin, Le Canard explique "comment les Sages se sont fait promener" par Mathieu Gallet avant sa nomination le 27 février 2014. Une CSA qui "brille par son absence dans la crise que traverse Radio France". Si le CSA soutient Mathieu Gallet (lire ICI), elle est la "seule autorité à pouvoir d'émettre le patron de Radio France". A condition de lui trouver "une faute grave". Et l'hebdomadaire de citer sous couvert d'anonymat un des Sages : "Si on lâche Gallet au bout d'un an, tout le monde nous tombera sur le dos. On ne sera pas crédible pour nommer le mois prochain, le pédégé de France Télévisions (...) Le sujet Gallet n'est même pas abordé en séance mais dans les couloirs". Selon le Canard, "des conseillers commencent à regretter leur vote".

"Bon gueuleton"

L'hebdomadaire évoque également le lobbying de Mathieu Gallet avant le dépôt de sa candidature : "celui qui prépare en secret sa candidature commence par inviter à déjeuner l'ensemble des neufs membres du CSA ! C'est l'INA qui régale, à son siège de Bry-sur-Marne". Sous couvert d'anonymat encore un participant témoigne : "L'invitation nous avait étonnés, mais Schrameck voulait qu'on y aille. Avec le recul, lorsqu'on a appris, le mois suivant que Gallet était candidat, ça a fait bizarre".


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap