Radio France : la grève s'invite à l'Assemblée nationale

Jeudi 26 Mars 2015



Voilà maintenant une semaine que les organisations syndicales mènent la fronde à la Maison de la radio. Hier, la grève s'est invitée à l'Assemblée nationale : Marie-Georges Buffet a égrainé les causes du mouvement : réduction d'effectifs, suppression des directs la nuit, fermeture des microlocales...




La grève à Radio France a pris hier une tournure politique. Marie-Georges Buffet a mis en avant "la suppression de directs la nuit,  fermetures de micro-locales, restructurations de rédactions, syndication d’une partie des programmes des stations locales… Voilà le résultat d'une gestion qui accompagne le désengagement de l’État".
"Les difficultés financières sont imputables à l'ancienne majorité" a répondu Fleur Pellerin, ministre de la Culture à la question de Marie-Georges Buffet, en évoquant le précédent Contrat d'Objectifs et de Moyens (COM).
Le mouvement, qui est entré ce matin dans sa huitième journée, laissera des traces à Radio France. La prochaine 126 000  Radio qui paraitra en avril prochain devrait logiquement le confirmer.
 



Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter