La Lettre Pro de la Radio & des Médias



RNT : propositions du Sirti pour accélérer le déploiement

Mardi 14 Novembre 2017



Le SIRTI se félicite de la feuille de route annoncée par le CSA (le lancement de deux appels aux candidatures entre 2018 et 2019, portant chacun sur 15 agglomérations françaises importantes) et fait des propositions pour un déploiement massif de la RNT dans les grandes métropoles françaises d’ici 2020.


Soutien sans faille à la RNT depuis plus de 10 ans, le SIRTI a salué les annonces du CSA apportant "une réponse en phase avec l’impatience des radios indépendantes". Néanmoins, le SIRTI sera attentif au respect du calendrier annoncé, persuadé que la RNT est "la seule alternative permettant à la France de conserver un écosystème radiophonique dynamique, d’assurer sa transition numérique dans de bonnes conditions et d’ouvrir des opportunités de développement". Le SIRTI a rappelé également les positions qu’il a exprimées dans le cadre de la consultation menée par le CSA à l’automne sur l’accélération du déploiement local du DAB+ et modalités d'organisation d'un appel aux candidatures métropolitain.

Le SIRTI réclame "un calendrier strict"

Le SIRTI est favorable à l’accélération du calendrier local de déploiement de la RNT. Au-delà des 15 agglomérations importantes, le SIRTI appelle avec force le CSA à engager un calendrier strict visant le démarrage de la diffusion d’une offre sur les 18 métropoles françaises et leurs bassins de vie au plus tard le 31 décembre 2020. Le syndicat est favorable à l’idée d’un appel national auquel pourraient candidater plusieurs de ses adhérents ; portant son choix sur un appel dit "éditeur" ; il est aussi en faveur de l’abandon définitif de la norme TDMB au profit du DAB+ désormais déployée dans la plupart des pays européens. "Cette clarification simplifierait la démarche industrielle" pour le syndicat des radios indépendantes.

Franchir le seuil de couverture des 20%

Le SIRTI souhaite donc, pour accélérer le déploiement de la RNT, que le CSA entreprenne à très brève échéance deux démarches majeures. D’abord, le retrait de la norme TDMB de l’arrêté dit "signal" et ensuite l’établissement de la méthode de calcul de population en RNT permettant notamment de déclarer franchi le seuil de couverture des 20%, ce qui permettrait immédiatement la mise en œuvre industrielle du déploiement des récepteurs. "La RNT est une norme adoptée par quasiment l’ensemble de nos voisins. Dans une logique de souveraineté technologique européenne, la France peut encore rattraper son retard et devenir l’un des promoteurs de la radio de demain. Une radio à l’accès libre, gratuit, anonyme et garantissant le pluralisme des idées" explique le SIRTI. Pour son président Alain Liberty : "le SIRTI invite l’ensemble des acteurs radiophoniques – particulièrement le service public et les éditeurs nationaux – à rejoindre la dynamique volontaire engagée par le CSA, pour faire de la RNT et du DAB+ un succès en France, à l’instar de nos voisins européens".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >