RNT : montée en puissance du multiplex associatif à Paris

Lundi 19 Octobre 2015



Après plus d’un an d’une diffusion "prudente" à puissance réduite, permise en 2014 grâce au soutien de la mairie de Paris, les radios associatives parisiennes regroupées sur le multiplex 4 ont décidé de passer à la vitesse supérieure sur la Radio Numérique Terrestre.


L’annonce des prochains appels à candidature en RNT a rassuré ces radios associatives aux budgets très serrés. Elles ont donc décidé d’investir dans leur diffusion afin de garantir une bonne réception indoor dans Paris et sa petite couronne. Pour atteindre la puissance de 4kW rayonnée, le choix s’est porté sur une solution améliorant le système antennaire du site de diffusion et sur un émetteur R&S TMV9, reconnu pour sa remarquable efficacité énergétique et sa grande fiabilité afin de minimiser les coûts récurrents.

Un multiplexage libre sous linux

Le canal 9A a été attribué à ce multiplex par le CSA, alors que TDF utilise le 9B depuis Romainville et Meudon. C’est la première fois que des canaux adjacents diffusés sur des sites distants sont allumés ensemble à pleine puissance. Il a fallu avoir recours à des filtres puissants pour éviter que ne se reproduisent les problèmes de brouillage que l’on connaît en FM dans l’Est Parisien.

Les radios associatives de ce multiplex, au nombre de 8 actuellement (sur 13 places disponibles), espèrent maintenant que d’autres radios vont les rejoindre afin de partager les coûts de cette diffusion, coût déjà relativement bas, grâce à l’utilisation d’une solution d’encodage et de multiplexage libre sous linux. Il était très important de conserver en RNT l’esprit de la radio associative FM où il est de tradition de posséder son émetteur et d’être maître de sa diffusion de bout en bout.

Une bascule sur une réception Wifi ou 4G

Le multiplex 4 souhaite être également une plateforme de recherche sur les données associées (les cartes météo sont envoyées vers les autoradios compatibles par exemple), ainsi que sur les nouvelles évolutions du DAB permettant de basculer sur une réception Wifi ou 4G en cas de perte de signal, de façon transparente pour l’auditeur. Enfin, l’interactivité est aussi une préoccupation des radios.
"Grâce à l’évolution rapide des technologies, et à condition de déjà posséder un site, la diffusion d’un multiplex RNT peut en réalité coûter bien moins cher que ce qu’on nous annonçait au démarrage en 2014. La réussite de ce multiplex indépendant prouve qu’il est possible de gérer assez simplement sa diffusion en RNT dans un modèle d’investissement sans avoir recours aux services des filiales des diffuseurs telles que RMux et France Multiplexe. Ainsi, pour un coût mensuel très raisonnable, des radios comme Campus Paris ou Radio Néo sont maintenant diffusées 24h/24 en qualité CD, et des offres nouvelles telles que Radio Mandarin ou World Radio Paris sont désormais accessibles dans le Grand Paris" ont indiqué les éditeurs diffusés sur ce multiplex et sur ce modèle de diffusion.

On peut donc imaginer que cela servira d’exemple pour les radios qui candidateront aux prochains appels du CSA ; elles pourront envisager de sérieuses économies sous réserve de s’y préparer à temps, en anticipant les questions liées à la diffusion.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Nicolas CROISET le 20/10/2015 20:41
C'est complètement faux, ce n'est pas la première fois que des blocs adjacents sont utilisés sur Paris. En 2007-2008 le 11B était utilisé à Défense 2000 avec le 11C à la tour Eiffel à la demande du CSA pour vérifier justement les soucis de compatibilité de canaux adjacents sur des sites différents.

2.Posté par Robert de Saint-Denis le 07/11/2015 01:49
C'est vrai : on capte parfaitement sur la Petite Couronne maintenant. bravo les radios libres !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:34 Launch of the Dot-radio by the EBU