La Lettre Pro de la Radio & des Médias


RNT : les radios locales Wallonnes pour le DAB+ et le DRM+

Vendredi 29 Mai 2015



En Belgique, les radios indépendantes ou associatives wallonnes s’inquiètent de la numérisation de la diffusion, du passage vers la RNT et tout particulièrement l’utilisation de la norme DAB+. Elles s’inquiètent de la difficulté d'accéder aux multiplexes qui ne sont pour l’instant pas réellement adaptés à une diffusion très locale.


Dans un communiqué, la CRAXX (Coordination des Radios d’Expression et Associatives) et le GRIF (Groupement des Radios Indépendantes Francophones), qui regroupent une quarantaine de radios indépendantes et associatives, ont réagi aux récentes évolutions dans le dossier de la transition vers la RNT en Fédération Wallonie-Belgique.

"Nous craignons en effet que les radios indépendantes soient les laissées-pour-compte d’un cadastre numérique basé uniquement sur la norme DAB+, et jusque 50% d’entre elles pourraient disparaître à terme. Si certaines des radios indépendantes trouveront leur place dans le bouquets numériques DAB+, il n’en est pas de même pour d’autres, particulièrement les radios établies dans des zones moins densément peuplées. En effet, le cadastre numérique tel que prévu ne permettra pas de reproduire la situation actuelle en FM. Nous plaidons donc pour la coexistence du DAB+ et de la norme DRM+, plus moderne et beaucoup mieux adaptée aux couvertures de diffusion locales".

Le DRM : la solution ?

Pour rappel, la norme DRM+ permet la numérisation de la bande FM en complément, ou en remplacement, de la diffusion analogique. Autre rappel, il existe aussi le DRM qui est utilisable pour porter les ondes moyennes, grandes ondes et ondes courtes. Ces systèmes sont actuellement en phase de test dans plusieurs pays notamment en Inde. Il faut quand même retenir que la diffusion en DAB+, en local sur des zones très réduites, est actuellement elle aussi testée dans certains pays comme la Grande-Bretagne.
Le DRM permet de réduire considérablement les coûts de diffusion des grandes ondes tout en préservant ses avantages, c’est-à-dire la très forte portée des ondes. Légitimement, on peut se demande pourquoi les Généralistes radios françaises ne l’utilisent pas.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:17 Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?