RNT : consultation publique et études d'impact publiées par le CSA

Mardi 19 Avril 2016



Suite à la consultation publique menée du 10 juin au 17 juillet 2015, et dans le cadre du déploiement de la Radio Numérique Terrestre en France, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a publié aujourd'hui une consultation publique et des études d'impact de ce mode de diffusion et notamment celles qui concernent les villes de Lille, Lyon et de Strasbourg.



Rappelons que le lancement d’un appel à candidatures dans ces zones (Lille, Lyon et Strasbourg) est précédé d’une consultation publique et d’études d’impact en vue de mesurer tant au niveau métropolitain que local l’impact du lancement des appels projetés dans le cadre du calendrier publié auparavant par le CSA.
Dans ses conclusions le Conseil indique que "l’équation économique de la RNT demeure incertaine pour les acteurs qui exploitent le marché publicitaire. S’agissant particulièrement des radios de catégorie A, la poursuite du déploiement de la RNT présente un risque d’émiettement des subventions qui leur sont octroyées par le FSER".

Néanmoins, sur le plan national, "la situation des marchés de services de communication audiovisuelle, la faible décroissance des recettes publicitaires du média radio par rapport à d’autres médias et ses perspectives à court terme, encourageantes par rapport aux dernières années, ainsi que le degré élevé de la consommation de la radio ne sont pas de nature à justifier le report de deux ans des appels prévus en 2016".

Consultation publique préalable à l’appel aux candidatures no 2 : ICI
Étude de l’impact d’éventuelles autorisations en RNT à l’échelle métropolitaine : ICI  
Étude de l’impact d’éventuelles autorisations en RNT à l’échelle locale relative à Lille : ICI  
Étude de l’impact d’éventuelles autorisations en RNT à l’échelle locale relative à Lyon : ICI  
Étude de l’impact d’éventuelles autorisations en RNT à l’échelle locale relative à Strasbourg : ICI  
 

Le rôle "complémentaire" de la RNT

"La poursuite du déploiement de la RNT peut s’accompagner d’un enrichissement significatif de l’offre radiophonique, du moins dans certaines communes en permettant l’autorisation de nouveaux services ou l’extension de la couverture de services déjà diffusés. La RNT peut ainsi jouer un rôle complémentaire vis-à-vis des autres modes de diffusion. L’impact sur l’audience de cet enrichissement dépendra de l’attractivité globale de l’offre et devrait être renforcé par les obligations légales d’intégration de la RNT dans certains récepteurs" indique par ailleurs le CSA.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par TENDERO Serge le 19/04/2016 23:15
Pourquoi tout ces atermoiements ? Cela fait plusieurs années que la RNT aurait due être développée en France. Je pense que le Csa fait tout pour ralentir son développement et subit les pressions des grands groupes qui veulent le moins possible de concurrence.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 09:00 Euradionantes se développe en RNT