RFI décerne le Prix Marc-Vivien Foé RFI-France 24

Jeudi 18 Mai 2017



Le milieu de terrain ivoirien de l’OGC Nice, Jean Michaël Séri, a remporté le Prix Marc-Vivien Foé RFI - France 24 du meilleur joueur de football africain évoluant dans le championnat de France de Ligue 1 durant la saison 2016-2017. Le nom du lauréat a été révélé ce dimanche sur RFI, sur les antennes de France 24 ainsi que sur les offres numériques des deux chaînes.



Jean Michaël Séri a reçu son prix dimanche soir, devant ses supporters, juste avant le coup d’envoi du dernier match à domicile de l’OGC Nice, contre le SCO Angers. Jean Michaël Séri devance au classement le milieu de terrain algérien Ryad Boudebouz (Montpellier HSC) et l’attaquant camerounais Benjamin Moukandjo (FC Lorient). Il a été désigné par un jury composé de journalistes francophones spécialistes du football à partir d’une liste de 13 joueurs préalablement établie par les services des sports de RFI et France 24.
Depuis 2011, le trophée du meilleur joueur africain de Ligue 1 porte le nom de Marc-Vivien Foé en hommage au joueur camerounais décédé pendant un match au stade de Gerland de Lyon, le 26 juin 2003.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 12:55 Europe 1 : une radio "entièrement repensée"