Quotas : les Musicales clarifient leur position

Lundi 20 Janvier 2014



Les radios Musicales ont, cet après-midi, dans un communiqué, clarifié leur position face à l'évolution de la loi des quotas de chanson française. Elles demandent notamment au CSA et au Gouvernement de "ne pas céder aux tentatives des multinationales du SNEP de mettre leur programmation sous tutelle".


Les radios musicales confrontées à un nouveau contexte, celui d'une concurrence massive et non régulée d’offres numériques gratuites et illimitées n’obéissant à aucun socle minimum de normes (aucun quota) entrainant une chute de la production francophone et une émergence d'une nouvelle scène "made in France" non-francophone plébiscitée par le public, demandent au Conseil supérieur de l’audiovisuel et au Gouvernement de ne pas céder aux tentatives des multinationales du Snep de mettre leur programmation sous tutelle, avec encore de nouvelles contraintes sur la diffusion de musique à la radio.

Pas de "mise sous tutelle"

Les radios Musicales ne sauraient accepter une mise sous tutelle artistique qui les priverait de leur liberté de programmation et aurait des conséquences négatives sur la diversité du paysage radiophonique, au détriment du public, des artistes et de la filière musicale indépendante.
Les radios Musicales appellent donc les professionnels et le public à se mobiliser autour de cette démarche, qui sera relayée, dès cette semaine, sur les antennes de Chérie FM, Fun Radio, Nostalgie, NRJ, Oüi FM, RFM, Rire & Chansons, RTL2 et Virgin Radio. 
Toutes ces stations représentent ensemble 85% de l’écoute des radios musicales.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 31 Juillet 2015 - 18:29 La Lettre Pro de la Radio n° 70 vient de paraitre

Vendredi 31 Juillet 2015 - 09:40 Bonnes vacances !