Quotas : la Sacem en appelle à la ministre

Mercredi 8 Juillet 2015



Le nouveau et récent coup de gueule des principales radios privées françaises n'a pas franchement séduit la Sacem. Dans un communiqué, les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique indiquent s’inquiéter "des attaques de certains diffuseurs radio remettant en cause les quotas de chansons francophones". Les radios s'appuient sur la base d’un rapport, non définitif, de l’Observatoire de la musique".


D'abord, voilà un chiffre qui devrait étonner les professionnels de la programmation musicale et, indirectement, le Conseil supérieur de l'audiovisuel, le gendarme des radios. Selon la Sacem, près de 60% des radios (hors Radio-France) ne respecteraient pas leurs quotas. La Sacem appelle donc le ministère de la Culture et de la Communication et le CSA à faire respecter "ce mécanisme clef de l’exception culturelle française".

"Les quotas radios ont pourtant fait leur preuve depuis longtemps" explique la SACEM. Mieux encore selon l'organisme, "ils ont permis à de très nombreux artistes d’expression française de rencontrer leur public, démontrant ainsi leur efficacité en matière de diversité" s'appuyant sur les succès de Christine and the Queens, Louane, Les Fréro Delavega, Kendji Girac, Brigitte, Black M, ou encore de Vianney.
Ce qui est certain pour la Sacem, c'est que "les radios bénéficient d’un flux constant de nouveautés, via le service Muzicenter de Yacast. Quel que soit le nombre d’albums produit, ce sont plus de 3 000 titres qui sont envoyés chaque année aux radios dont 1200 titres francophones (soit 40% du total).

Mais paradoxalement selon les synthèses de Yacast "on peut noter une évolution très préoccupante : une baisse de 24% du nombre de titres francophones entrés en programmation, soit 228 titres de moins qu’en 2007. De ce fait, les nouveautés francophones ont perdu 31% de leur audience et seulement une sur 10 est francophone, contre une sur 4 en 2007".
Les radios doivent-elles encore faire des efforts ?


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap