La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Quels financements durables pour les associatives ?

Jeudi 18 Mai 2017



"Construire l’avenir des radios associatives : vers quels financements durables ? Pour quelle place dans le paysage radiophonique français ?". C'est le thème d'une des rencontres proposées dans le cadre du congrès annuel de la Confédération Nationale des Radios Associatives, en fin de semaine à Paris.


"Le pluralisme radiophonique est une question d’équilibre et d’harmonie. Proposer aux auditeurs une offre satisfaisante de programmes radios, tout en assurant aux  opérateurs un nombre potentiel d’auditeurs suffisant à l’économie de leur projet, sont les deux règles qui semblent régir les choix du CSA" explique la CNRA.  Afin de survivre, les Associatives doivent-elles s’inscrire dans une démarche compétitive au risque de  menacer leur objectif premier ?. "Equilibre toujours, lorsqu’on évoque l’économie de  nos radios. Le budget du FSER, bien qu’en  augmentation pour  2017, reste insuffisant pour construire un avenir serein. Combien de temps nos radios associatives  devront-elles jouer au funambule pour optimiser  l’usage de ces crédits publics ?".

Cette rencontre, ce vendredi entre 10h30 et 12h30, réunira le président du CSA Olivier Schrameck  (sous réserve), Alain Seban (président de la Commission du FSER),  Martin Ajdari (directeur général de la DGMIC),  François-Xavier Meslon (directeur des médias radio au CSA), Laura Debezy (secrétaire générale FSER) et  Jean-Yves Breteau (président de la CNRA).

Programme complet ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Septembre 2017 - 08:20 Deux présidents à la tête de la CNRA