Que serait un monde sans infos ?

Vendredi 31 Octobre 2014



Un an jour pour jour après l’assassinat à Kidal, au Nord-Mali, de ses deux reporters Ghislaine Dupont et Claude Verlon, RFI lance une Bourse qui porte leurs noms, pour les jeunes journalistes et techniciens en Afrique, dont la première édition se déroulera le dimanche 2 novembre. Et en leur mémoire, la journée du 2 novembre a été décrétée par les Nations Unies "Journée internationale de lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes".


Tout particulièrement concerné, le groupe France Médias Monde se mobilise à l’occasion de cette journée spéciale du 2 novembre prochain, tout comme il est mobilisé au côté des familles, en tant que partie civile, pour que la vérité sur ce drame soit faite et les coupables punis.

Dans un monde où les zones de crises se multiplient et les journalistes deviennent des cibles, RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya, proposeront le 2 novembre un fil rouge sur toutes leurs antennes et leurs sites Internet autour de la thématique "Que serait un monde sans info ?".
Il s’agit ainsi de sensibiliser les auditeurs, téléspectateurs et internautes du monde entier à l’enjeu démocratique essentiel que constitue le droit à l’information.


Notons que les rédactions de RFI en langues étrangères (en anglais, brésilien, chinois, espagnol, haoussa, kiswahili, khmer, portugais, persan, roumain, russe et vietnamien) s’associent à cette journée spéciale avec des reportages et des interviews, en particulier liées à leurs zones géographiques.
 


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter