Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?

Vendredi 2 Décembre 2016



Le CSA vient de publier la liste des radios autorisées dans trois nouvelles régions de France, les premières depuis les autorisations de Paris, Nice et Marseille il y a plusieurs années. Nous nous sommes amusés à décortiquer la liste des autorisations et nous fournissons ici quelques statistiques et faits intéressants.


Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?
Commençons par quelques statistiques.

21 zones en appel :
- 3 zones étendues (région), avec 13 "fréquences" chacune : Lille, Lyon et Strasbourg "étendus"
- 18 zones locales (agglomération), avec une douzaine de "fréquences" chacune

91 radios distinctes sélectionnées.
- 40 en catégorie A
- 30 en catégorie B
- 1 en catégorie C : Virage Radio sur Lyon local
- 22 en catégorie D : Ado, Africa n° 1, Beur FM, CapSao, Chante France, Crooner Radio, France Maghreb 2, Générations, Jazz Radio, Latina FM, Melody, MFM Radio, Oüi FM, Radio Classique, Radio FG, Radio Maria France, Radio Nova, Radio Orient, Radio Pitchoun, Skyrock, TSF Jazz, Virage Radio.
- 1 en catégorie E : Sud Radio

219 "fréquences" (ou canaux) autorisées.
- 50 en catégorie A
- 70 en catégorie B
- 1 en catégorie C
- 95 en catégorie D
- 3 en catégorie E

Les surprises et faits marquants

 
  • L'absence incroyable de Contact FM sur la RNT, alors que sa zone historique de Lille était en appel,
  • L'absence de RMC à Strasbourg  - elle n'a pas postulé malgré son absence en FM et avoir exprimé son intérêt dans le passé,
  • L'arrivée de petits nouveaux, comme Radio Pitchoun, CN'O, Radio Maria France,
  • Les déclinaisons de Radio Isa : Radio Isa Gold et Radio Isa Hits - sur ses zones de diffusion historiques seulement.
  • Les autorisations de certaines radios dans plusieurs catégories : Virage Radio (en C à Lyon et en D ailleurs), Jazz Radio (en B à Lyon et en D ailleurs),  CapSao (en A à Lyon et à Bourg-en-Bresse, et en D ailleurs).

Les nouveaux "réseaux"

Les grands gagnants des allotissements étendus (autrement dit, les "futurs" réseaux nationaux) sont : Crooner, Générations, Latina FM, MFM Radio, Oüi FM, Radio Nova, Skyrock, Sud Radio, TSF Jazz (ils obtiennent les trois zones étendues chacun). RCF obtient aussi les trois zones étendues, avec ses trois déclinaisons locales - montrant ainsi une volonté par le réseau chrétien de développer ses radios à l'échelle régionale plutôt que locale. Ado, enfin, doit se contenter de deux zones étendues "seulement", elle n'obtient que l'allotissement local à Strasbourg.
D'autres radios ont obtenu des fréquences sur de nombreux allotissements locaux couvrant les trois régions : Radio Orient (12), Jazz Radio (12), Virage Radio (12), CapSao (8).

D'autres réseaux, encore, ont misé sur une stratégie "urbaine multiville" en ne misant que sur les allotissements locaux des trois grandes métropoles en jeu (Lille, Lyon et Strasbourg) : Africa n°1, Chante France, Euradio, Melody, Radio Alfa, Radio FG (bien qu'en zone étendue sur Strasbourg), Radio Néo (Lille et Lyon en zone locale, mais rien sur Strasbourg).
D'autres radios "n'y sont pas allées" : on note l'absence d'Evasion et de Vibration (à part sur Mâcon), qui souhaitent visiblement garder un caractère régional malgré l'extension récente de leurs couvertures  FM à proximité des zones en appel. Top Music est quant à elle autorisée en RNT dans le seul Grand Est (sa zone historique), alors qu'elle avait postulé (et obtenu) Paris lors de l'appel antérieur.
Radio Classique, enfin, n'a postulé qu'à Strasbourg (en zone étendue), dans une logique de "complément" à son réseau FM (comme Radio France) puisqu'elle est déjà présente à Lille et Lyon en analogique... Le CSA a accepté ce "demi-engagement" envers la RNT et a visiblement voulu sécuriser la présence (trop rare) sur le DAB+ d'un réseau national existant.

Devoir accompli

Malgré l'absence des réseaux nationaux et de Radio France (à part FIP et Mouv), on peut se féliciter de la richesse de l'offre proposée par cet appel, et surtout d'avoir réussi à le conclure avant la fin de l'année. Certes, le calendrier est retardé, puisque Nantes, Rouen et Toulouse devaient aussi être autorisées en 2016, mais le processus est enclenché, et Patrice Gélinet peut partir du CSA le sentiment du devoir accompli, tant la tâche fut rude...

La liste complète des autorisations sur le site du CSA en PDF : ICI

Et notre version au format Excel, un peu plus digeste... :
 

20161202___rnt_lille_lyon_strasbourg___par_olivier_oddou.xlsx 20161202 - RNT Lille Lyon Strasbourg - par Olivier Oddou.xlsx  (19.48 Ko)



Olivier Oddou
Olivier Oddou est le co-fondateur et directeur du site SchooP.fr qui retrace 35 ans d'histoire de... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Thierry BOUDRY le 03/12/2016 16:44
Moi je pense que le CSA c'est bien foutu de la tête des nouveaux Projets ! Il y a de quoi rire ! La RNT devait apportée un programme de diversité ! Il est où le programme de Diversité dans les radios qui ont été sélectionnées ? 85 % revient aux radios commerciales ! Quant au FSER ils bloquent volontairement les nouveaux projets parce que certainement trop couteux pour eux !

2.Posté par bc le 05/12/2016 13:28
Dommage pour RMC et les anciens réseaux nationaux, dommage pour leurs auditeurs. Ils paraissent en opposition de principe à une diffusion sur la RNT.

3.Posté par Jean-Marie de Schoop le 05/12/2016 19:27
J'ai du mal à comprendre les réticences des réseaux nationaux et notamment Radio France à faire du simulcast FM et RNT. Je me souviens que les postes périphériques GO (Eur1, RTL, RMC) piaffaient dès 1981 d'impatience de pouvoir diffuser sur la FM. Ils ont été tardivement satisfaits en 1987. Ceci étant ces mêmes postes périphériques continuent 30 ans après, à diffuser en GO même si France Inter a prévu l'extinction de son émetteur GO à Allouis à la fin de l'année.

4.Posté par Bastien le 09/12/2016 23:11
On sait quand ces radios seront accessibles, et quelle sera la norme de diffusion? (DAB+?)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 09:17 Une nouvelle signature pour France Culture

Vendredi 21 Avril 2017 - 09:00 RTL progresse encore