Publication des audiences : Fun Radio déboutée

Mercredi 13 Juillet 2016



Par ordonnance de référé rendue le 12 juillet 2016, le Tribunal de commerce de Paris a débouté Fun Radio (groupe RTL-Bertelsmann) de l’ensemble de ses demandes, tendant notamment à contraindre Médiamétrie à publier ses résultats d’audience dans la vague 126 000 Radio d’avril à juin 2016.


Le tribunal a notamment constaté que "l’animateur des émissions matinales de Fun Radio a prononcé des messages incitant les auditeurs à répondre aux enquêtes de Médiamétrie dans un sens strictement favorable à la radio qu’il anime" et qu'il y avait "une corrélation forte entre l’augmentation de la part d’audience de Fun Radio dans les statistiques de Médiamétrie et le nombre important de messages à la fin du 4ème trimestre 2015 et au mois de janvier 2016", que plusieurs centaines de réponses aux appels permettant de mesurer l’audience précise des stations et ayant donné la réponse Fun Radio, sont identifiées en tant que"réponse suspecte", ces faits n’ayant pas été contestés par Fun Radio.

La défense de Fun Radio consistant à assimiler ces messages à une "erreur technique" n’a pas été retenue par le Tribunal qui a, au contraire, jugé que Fun Radio avait violé l’article 7 du contrat de Médiamétrie, lequel précisait clairement qu’une radio ne doit pas impacter le recueil des audiences par Médiamétrie car il s’agissait "d’une obligation essentielle aux fins de satisfaire aux exigences du contrat et donc à la fiabilité des mesures".
Le juge des référés a assorti son ordonnance de l’exécution provisoire et a condamné Fun Radio et IP France à payer 5 000 euros au titre de l’article 700 du NCPC ainsi qu’aux dépens de l’instance.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:48 Radio France partenaire historique du Téléthon

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:39 Les radios se mobilisent pour le handicap