Privilégiez l’information "concernante"

Mardi 4 Juillet 2017



Trois éléments fondamentaux constituent la réussite d’une station. D’abord, un excellent signal. Ensuite, une cible clairement définie. Enfin, la force du contenu. Dans ce contenu, l’information demeure la pierre angulaire, à condition que celle-ci soit "concernante". Enfonçons donc cette belle porte ouverte.



N'oubliez jamais ces trois carburants indispensables... Un excellent signal offre toujours un vrai confort d’écoute à vos auditeurs ainsi qu’une couverture optimale de votre territoire d’écoute. La cible, elle est bien en vue et respectée d’une saison sur l’autre. Et, la force qui repose sur votre contenu. Cette force du contenu réside certes, dans la richesse des rendez-vous qui s’enchainent quotidiennement sur votre grille mais également dans la valeur ajoutée qu’ils apportent à ceux qui vous écoutent. Dans ce contenu, l’information demeure donc  la pierre angulaire, à condition que celle-ci soit systématiquement "concernante".

Quelle soit économique, festive, patrimoniale, politique, culturelle, agricole, sportive, musicale ou encore sociale, l’information doit être toujours "concernante" pour être, non seulement être compréhensible par vos auditeurs  et surtout pour être consommée immédiatement par le plus grand nombre d’entre eux. Vous viendrait-il à l'idée, par exemple, de vous forcer à écouter une information qui ne vous concerne pas ou que vous ne comprenez pas ? De commander au restaurant, un plat que vous n'aimez pas ?

En surtension mentale

Ce constat est d’autant plus vrai aujourd’hui qu’il ne l’était hier. Depuis le début de la dernière décennie, votre auditeur est en permanence sollicité et abreuvé par toutes sortes informations, à chaque instant de la journée. Son esprit est éveillé du matin au soir : les "Alertes Push", les SMS sur son téléphone portable, les grands titres sur la page d’accueil de son ordinateur, le rappel des titres sur la chaîne d’information en continu. Ajoutez à cela des "moyens" plus traditionnels comme son quotidien local, son quotidien gratuit, la grande messe du 20h, les magazines d’infotainement à la radio ou à la TV… Vous comprenez maintenant qu’il est devenu beaucoup plus difficile de capter son attention parce qu'il est désormais en surtension mentale permanente. Et ça, c'est pas une bonne nouvelle pour vous.

Miroir, mon beau miroir

Catherine Nayl, directrice de l’information de TF1, évoquait en septembre 2010 dans Planète Média sur BFM Business ce que l’on définie comme étant de  l’information "concernante". Catherine Nayl faisait d’ailleurs la différence entre une  information "concernante" et une information dite "miroir". Selon la journaliste, l’information "concernante" est celle attendue par les téléspectateurs. Autrement dit, l’information "concernante" est celle qui va rassasier un appétit et répondre à un besoin. Ce besoin peut-être immédiat (dans le cadre de l’écoute d’un journal ou d’un flash) ou à retardement (lorsque vous teasez un programme sur votre antenne, vous donnez envie à l'auditeur de rester ou lorsque vous parcourez, en tant que téléspectateurs votre magazine de programmes TV en cochant déjà les émissions, films ou rendez-vous qui vous intéressent).

Priorisation, hiérarchisation et multiplication

Une fois cette étape passée, le journaliste parviendra à créer un lien. Vous comprenez maintenant pourquoi les stations de proximité ont si bonne presse auprès de leurs auditeurs. Elles mettent en onde des sujets de proximité, donc des informations "concernantes", qui vont provoquer chez eux la naissance d’une lien entre le média et son auditeur. Il ne s’agit pas de modifier cette information entre sa connaissance et sa mise à l’antenne. D’ailleurs, la plupart du temps, on ne rend pas une information "concernante". Elle est ou ne l’est pas.

Priorisation : elle consiste à trier les sujets qui seront traités dans votre flash ou votre journal. Cette priorisation donnera le ton à votre ligne éditoriale. Est-ce que cette information peut intégrer mon flash, sous entendu, est-ce qu’elle intéressera mes auditeurs puisque en rapport ou non avec ma cible ?

Hiérarchisation : elle consiste à classer votre information avant de la dérouler dans votre journal. Quelle sera l’info qui fera l’ouverture ou la fermeture de votre flash ? Tout dépendra des critères de votre ligne éditoriale.

Multiplication : elle consiste à décliner votre sujet sous différentes formes. Une fois traitée votre sujet sera adaptable à une lecture devant votre micro durant un flash, à une mise en ligne sur votre site internet ou sur votre application.

Si je vous avais parlé de l'utilisation du fil à plomb dans le cadre de travaux de maçonnerie, vous m'auriez dit : "mais on s'en fout, on veut des infos qui concernent la radio !". Vos auditeurs ont systématiquement la même réaction. Ils n'en n'ont rien à faire de toutes ces petites histoires qui vous font plaisir mais qui ne les concernent pas. D'où l'intérêt de bien les connaître, d'être comme eux pour mieux cibler ces informations. Ayez le réflexe de vous dire : "tiens, cette info, elle va intéresser, ou pas, les auditeurs qui m'écoutent". Parce que sinon, comme le disait un vieux briscard des ondes : "il faut 3 secondes pour perdre un auditeur et 3 ans pour regagner sa confiance". Et faites donc comme le fil à plomb : mettez-vous à la verticale des choses qui vous entourent...


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Novembre 2017 - 09:23 La RTBF lance sa campagne pour Viva for Life