Près de 15 000 sites autorisés pour la 4G

Mercredi 7 Mai 2014



L’Agence nationale des fréquences (ANFR) a publié hier les derniers chiffres de son observatoire mensuel des déploiements des réseaux 2G/3G et 4G. 14 984 sites ont été autorisés au 1er mai 2014 pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. Ce chiffre est en hausse de 4,8 % depuis le 1er avril 2014.


Un exemple de déploiement dans le 16ème arrondissement à Paris
Un exemple de déploiement dans le 16ème arrondissement à Paris

En France, trois bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G : la bande 800 MHz, la bande 1 800 MHz et la bande 2,6 GHz. 6 487 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 15,2 % sur un mois).  6 499 sites1 sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 0,9 % sur un mois). 9 127 sites1 sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 4,5 % sur un mois). Le nombre total d’autorisations pour des sites 3G s’établit à 38 485 au 1er  mai 2014, et reste ainsi stable. Il s’élevait à 38 332 au 1er avril dernier. Le nombre total d’autorisations pour des sites 2G s’établit quant à lui à 38 849 au 1er mai contre 38 779 un mois plus tôt.

10 départements : un tiers du volume total des nouvelles autorisations 4G

L’Agence a également publie les chiffres de l’Observatoire par département. Ils rendent compte de l’évolution des déploiements des réseaux mobiles, notamment 4G, dans les différents territoires.
L’ensemble des départements de la métropole est désormais concerné par le déploiement des réseaux 4G. Au 1er mai, 10 départements ont représenté un tiers du volume total des nouvelles autorisations 4G. Les deux départements des Alpes-Maritimes et des Bouches-du-Rhône ont plus particulièrement bénéficié de ces nouvelles autorisations (11 % des autorisations).


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter