Pour que ma radio reste libre

Lundi 20 Janvier 2014



C'est également le nom d'une page Facebook et d'un compte Twitter activés en fin de semaine dernière. Objectif de cette présence sur les réseaux sociaux ? Les radios Musicales veulent garder la liberté de programmer la musique de leur choix, la musique préférée de leurs auditeurs. Autrement dit, les Musicales réclament une évolution rapide de la loi sur les quotas.


La page Facebook : ICI
Le compte Twitter : ICI

Vent de fronde chez les Musicales

Une fois n'est pas coutume, elles sont toutes réunies. Toutes ! RFM, NRJ, Nostalgie, Fun Radio, Chérie FM, Rire & Chansons, RTL2, Virgin Radio et même Oüi FM qui a rejoint les rangs (lire ICI). Serait-ce que la situation soit aussi grave que cela ? Il faut croire que oui. Si l'union fait la force, cette union dans le camp des Musicales, habituées à s'affronter, est rarissime... En quelques heures, la page Facebook a attiré près de 3 000 internautes. Une centaine pour le compte Twitter de cette fronde.

Les quotas en ligne de mire

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a jeté un pavé dans la mare il y a quelques jours en publiant un rapport sur l’exposition des musiques actuelles par les radios musicales privées. Il n'en fallait pas davantage aux Musicales pour monter au créneau. Le CSA a pourtant bien compris que la loi de 1994 devait évoluer et être assouplie face à l'apparition des nouveaux usages et face à une société qui évolue.
Chacun s'accorderait donc sur l'obsolescence de cette loi de 1994 et chacun est apparemment prêt à mettre en avant "ses" arguments. Seuls le Snep, la Sacem et l'Adami ne sont absolument pas de cet avis...


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Mars 2017 - 09:17 Le smartphone incontournable en Afrique

Lundi 27 Mars 2017 - 09:00 RFM organise un RFM Music Live à Paris