La Lettre Pro de la Radio & des Médias


Plus de 154 600 auditeurs écoutent Tendance Ouest

Vendredi 26 Août 2016



C'est actuellement l'une des plus belles marques de la radio régionale française. À l'origine de ce succès ? Jean-Baptiste Bancaud. À force de patience et de professionnalisme, le patron de Tendance Ouest a fait de ce réseau régional normand, un acteur incontournable du paysage radiophonique régional. Entretien avec un professionnel efficace.


Jean-Baptiste Bancaud à qui l'on doit notamment le succès du réseau Tendance Ouest
Jean-Baptiste Bancaud à qui l'on doit notamment le succès du réseau Tendance Ouest

LLPR - Pour la première fois depuis 1982, Tendance Ouest est écoutée par plus de 154 600 auditeurs chaque jour. Comment expliques-tu ce record ?
JBB -
Ce nouveau record d’audience est le résultat du travail quotidien mené par une équipe très impliquée et professionnelle quel que soit le niveau d’intervention. C’est le résultat d’un statut de radio locale de proximité pleinement assumé et revendiqué par Tendance Ouest. C’est l’adhésion de la population à un média fortement implanté sur son territoire, libre, indépendant et généreux.

Une fois passée la satisfaction première et légitime, les records sont faits pour être battu. En soi, ils ne sont rien et ne comporte aucune qualité intrinsèque. Nous pouvons, nous devons faire beaucoup mieux. Beaucoup de chemin reste à parcourir. Il s’agit d’un début. Nous sommes la première radio toutes stations confondues dans la Manche, mais pas encore premiers dans l’Orne et le Calvados. C’est un objectif minimum. Si la radio a été fondée il y a 34 ans, la marque Tendance Ouest a seulement 9 ans.

LLPR - D’ici la fin de cette année, Tendance Ouest lancera à Rouen une 21ème fréquence. Qu’espères-tu de cette présence dans la ville préfecture de Normandie ?
JBB -
Cette nouvelle fréquence est essentielle dans le développement de Tendance Ouest. Le 1er janvier 2016, la Normandie a été réunifiée. Elle a retrouvé ses frontières historiques. Rouen et son agglomération sont les bassins de vie les plus importants de la région. Comment unifier une nouvelle région sans média capable de s’adresser à l’ensemble du territoire ? Convaincu par cette nécessité, Tendance Ouest a créé un journal d’information dans cette ville dès le mois de mars 2011 : "Tendance Ouest Rouen", aujourd’hui tiré à 50 000 exemplaires. Rapidement, Tendance Ouest a ouvert une agence au cœur de la ville, dirigée par Maÿlis Leclerc de Sonis et Jean-Michel Perreau. Le traitement de l’information locale est la colonne vertébrale des programmes de Tendance Ouest depuis sa création. Notre arrivée à Rouen va renforcer notre cohérence d’antenne et notre couverture régionale de l’actualité. Nous abordons ce nouveau défi avec beaucoup d’humilité et de rigueur.

Tous ces profesionnels font aussi, quotidiennement, le succès de Tendance Ouest
Tous ces profesionnels font aussi, quotidiennement, le succès de Tendance Ouest

LLPR - Quelle sera ta stratégie pour cette saison 2016-2017 qui débute ce 29 août ?
JBB -
Notre stratégie est simple : toujours mieux faire notre travail. Et la route est encore longue pour atteindre l’excellence. Nous tentons chaque jour d’améliorer les supports de Tendance Ouest en presse, en radio et sur le web.
Plus que jamais en radio, nous devons être créatifs et réactifs. La radio, média génial, objet de notre passion et de nos insomnies, doit être  réinventée sans cesse pour être conquérante. Si la radio est la vie, alors elle se doit d’être en mouvement. Sa magie tient dans sa souplesse, dans ses « voix », dans ses imprévus, dans l’intimité qu’elle sait créer avec ses auditeurs. Alors, pour la rentrée nous avons pris le risque de remettre  en cause une grande partie de la grille en place depuis 3 ans pour conquérir les cœurs, un peu plus.

LLPR - Quelles seront tes marges de progression pour maintenir ton audience ou mieux, pour la développer ?
JBB -
Les marges de progression sont importantes, sur toutes nos zones, même là où nous sommes leader. Quand nous sommes premiers avec 20,4 % de de pénétration, dans la Manche par exemple, il reste plus de 60 points à conquérir. Dans les départements du Calvados et de l’Orne, nous allons être particulièrement attentifs cette année à faire bouger les lignes avec une présence terrain très dense et des opérations renouvelées sur tout le territoire.
Pour compléter notre camion-podium, nous avons acquis un Mercedes Classe V que nous avons fait transformer en véhicule multimédia d’intervention rapide. Dans quelques semaines, nous serons capables de transmettre en direct de l’audio, de la vidéo et des données en n’importe quel point du territoire, de manière autonome, au rythme de l’actualité chaude. Charles Douchy, coordinateur d’antenne et programmateur musical, va travailler à une antenne encore plus fluide avec pour objectif de nous faire oublier la technique et la grille afin que seul le plaisir demeure pour l’auditeur.
Nos armoires et nos têtes sont pleines de projets, plus ou moins avouables, qui ont tous pour objectif de faire progresser la qualité et l’audience de Tendance Ouest.
 

En camion ? En quad ? À vous de choisir !
En camion ? En quad ? À vous de choisir !


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >