La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Plus d'1 auditeur sur 2 à l'écoute des radios de la RTBF

Vendredi 10 Février 2017



En Belgique, les résultats de la troisième vague des audiences CIM Radio de l’année 2016, relatifs à la période septembre-décembre, ont été publiés ce jeudi. Ce sondage réalisé auprès de 3 940 personnes représentatives de la population francophone, permet de faire un bilan de l’année 2016, notamment en comparant les audiences de cette vague qui est relative aux grilles de la saison actuelle, versus la moyenne des deux vagues du premier semestre, relatives aux grilles de la saison précédente.


"Des résultats sont de bonne augure" pour Francis Goffin, Directeur général des radios de la RTBF © © Pierre Havrenne
"Des résultats sont de bonne augure" pour Francis Goffin, Directeur général des radios de la RTBF © © Pierre Havrenne
"Même s’il faut toujours analyser avec prudence les audiences d’une vague de sondage, ces premiers résultats sont de bonne augure pour la saison en cours et ils indiquent une belle progression de la RTBF par rapport à la moyenne des deux sondages du premier semestre de l’année, grâce au formidable travail effectué par toutes les équipes que je remercie. Pour l’avenir, nous misons beaucoup sur une prochaine relance de La Première (au plus tard pour la rentrée prochaine), sur l’évolution de Pure entamée depuis le début de cette année et sur le développement de nos offres numériques, notamment avec le projet Média Z qui verra le jour cette année" a déclaré Francis Goffin, Directeur général des radios de la RTBF.
Pour la RTBF, "le bilan est favorable". Sa position est confortée avec 1 896 000 auditeurs à l’écoute en moyenne chaque semaine de l’une ou l’autre de ses cinq radios, soit plus d’un auditeur sur deux (54 %) à l’écoute pendant en moyenne 2h51 par jour, ce qui représente une part de marché de 34.8 %. Les éléments les plus marquants dans cette vague pour le pôle public sont les percées de VivaCité et de Pure ainsi que le rajeunissement de Musiq’3.
 

Près de 15 points de parts de marché pour VivaCité

VivaCité, première chaine du groupe public, réalise son deuxième record d’audience en nombre d’auditeurs et voit sa part de marché monter à 14,9 %. Avec 975 000 auditeurs hebdomadaires, en progression par rapport au premier semestre, la radio des régions confirme sa très grande forme parmi les chaines privées leaders du paysage radiophonique francophone.
Deuxième chaine du groupe RTBF, Classic 21 est également à la hausse par rapport au premier semestre : la radio des cultures rock débute la saison 2016-2017 avec 9,0 % de part de marché.

 

Rajeunissement du public pour Musiq’3

Pour La Prem1ère, avec 6,2 % de part de marché, les résultats sont similaires à ceux du premier semestre. Un travail en profondeur pour sa relance est en cours au sein de la chaine, sans en modifier la spécificité de son offre info, culture et découverte.
Pure enregistre un résultat record en captant 381 000 auditeurs chaque semaine. Sa part de marché de 3,2 % est également en progression par rapport au premier semestre et la radio de la génération Y peut se féliciter d’un rajeunissement de deux ans de son auditoire moyen, ce qui la conforte sur sa nouvelle cible (les 25-45 ans).
Musiq’3, la chaine classique peut vraiment se réjouir de voir son public se rajeunir de manière impressionnante (8 ans en moyenne), gage que le travail de repositionnement réalisé depuis la rentrée 2015 séduit un nouveau public plus jeune, un des objectifs stratégiques de la chaine.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Juin 2017 - 12:20 La radio Ado change de nom et devient Swigg