Pétition : pour une radio en FM à Mulhouse

Mardi 20 Mai 2014



"Belfort, Colmar, Strasbourg, Besançon et Freiburg ont leur radio associative. La seule ville de l'est sans radio libre est Mulhouse. C'est pourtant une obligation légale. Alors signez pour soutenir la demande de fréquence FM de Radio MNE". Voilà pour le message explicite qui les habitants de la capitale du Haut-Rhin à signer une pétition pour encourager la naissance de Radio MNE.


Initiative originale pour cette radio portée par "un collectif international de 60 personnes (artistes, peintres, sculpteurs, designers, musiciens, architectes...) qui a décidé d’investir une friche industrielle de plus de 100 000 m2, avec l'accord de la municipalité". Un collectif qui vient donc d’engager le projet Motoco comme "more to come" et qui pointe du doigt "un paysage radiophonique associatif mulhousien monolithique".
Pour ce collectif : "la seule radio de catégorie A que nous pouvons écouter sur nos transistors à Mulhouse est Phare FM, une radio confessionnelle chrétienne. De ce fait, les associations culturelles et innovantes qui œuvrent chaque jour dans la diversité pour faire vivre l'agglomération et donner envie aux habitants d'aimer leur cité se retrouvent privés d’un moyen d’expression primordial, peu coûteux en diffusion et gratuit en réception".

Une fréquence temporaire de 9 mois

Si comparaison n’est pas raison, le projet Motoco évoque les villes de Belfort, Colmar, Strasbourg, Besançon, Freiburg... "toutes ces villes ont au moins une radio associative de catégorie A, non gangrénée par la publicité, ouverte à tous et permettant aux habitants de découvrir la richesse culturelle et associative de leur ville. C’est pour cela que les associations et les structures culturelles soutiennent notre demande, car elles sont souvent absentes des programmes radiophoniques mulhousiens".
Le collectif demande une fréquence temporaire de 9 mois, "sur une faible diffusion de 100 watts" afin de "donner un nouveau souffle à la radio associative locale en s’adossant au développement du projet Motoco qui passionne tout le monde par ici".

La pétition est en ligne ICI. Elle sera adressée à Daniel Giltard, Président du CTA de Nancy.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:24 Live à Fip en direct de Marseille

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:00 La couverture des situations de crise à la radio