La Lettre Pro de la Radio & des Médias








Consultez les audiences précédentes

Nova ne s’essoufle pas !

Mardi 16 Avril 2013

Radio de contre-programmation, radio qui diffuse ce que les autres ne diffusent pas, qui dit ce que les autres ne disent pas, Nova réussit une fois de plus à passer la barre du point d'audience nationale. Créative et impertinente, elle emploie les mêmes recettes pour la pub, et ça lui réussit!


Nova ne s’essoufle pas !
Bruno Delport n’est pas un homme malheureux. Sa « radio d’offre » comme il aime à la définir, réalise « une très bonne vague, autour du point. Tantôt nous y sommes, tantôt nous n’y sommes pas ».
 
Nova est un peu le serpent de mer de la 126.000. On la voit, on ne la voit plus. Mais contrairement au monstre du Loch Ness, on la voit bien plus souvent qu’elle ne disparaît. C’est même une des belles histoires de radio des années 2010 : avec un programme qui prend un malin plaisir à jouer l’originalité, la « curiosité joyeuse », la contre-programmation, à jouer ce que les autres ne jouent pas, à dire ce que les autres ne disent pas, Bruno Delport et son équipe font un magnifique pied-de-nez à la radio « formatée-hit-top 40 » dont on pensait qu’il était impossible de sortir, pour peu que l’on veuille faire de l’audience en masse. Et de fait, elle apparait de plus en plus souvent dans la famille des radios d’audience nationale, versus les radios d’audience... expérimentale.
 
« Nous réussissons régulièrement à franchir la barre des 530.000 auditeurs/jour avec peu de fréquences, contrairement à nos concurrents. C’est pour moi la confirmation que notre programmation musicale ne s’essouffle pas, que nos animateurs sont toujours pertinents… »
 
Une autre radio pour les auditeurs… et pour les annonceurs !
Parmi les vrais motifs de satisfaction du directeur, la commercialisation. On se souvient que Nova a quitté les Indés Radios l’an dernier pour se commercialiser elle-même. Décidait donc de quitter une confortable rente de situation pour prendre de vrais risques dans un climat difficile. Eh bien ça marche. « Nos annonceurs nous suivent parce que nous avons un studio de création intégré, Nova Spots, qui fonctionne sur les mêmes valeurs que la radio. » Créativité, imagination, impertience...
 
A ses annonceurs, Radio Nova propose de plus en plus de solutions sur-mesure, hors écran, qui donnent à la fois de belles expositions à leurs marques, et qui enrichissent au passage les programmes de la radio. « C’est ce qu’on appelle le Brand Content, très à la mode en ce moment, et qui chez nous fonctionne très bien. C’est notamment l’exemple de notre opération avec Ray Ban : les concurrents (nos auditeurs) doivent nous écrire leur rêve… Nous allons sélectionner le meilleur et l’offrir à celui qui l’aura imaginé, avec Ray Ban ».
 
Bruno Delport se réjouit aussi d’une opération similaire organisée il y a peu avec Hermès, pour leur nouveau parfum. « Nous voulons pouvoir offrir autre-chose aux annonceurs, comme nous voulons offrir autre-chose aux auditeurs. » L’agence Nova Spots est plutôt bien cotée : c’est notamment elle qui a « commis » la pub Sarenza.com. « Mais aussi la campagne Grand Frais, qui n’est pas diffusée chez nous, mais partout ailleurs… »
 
De la créativité, de l’enthousiasme, un peu d’audace : de l’audience. C’est en tout cas ce que pense très fort Bruno Delport qui se définit comme « un amoureux absolu de ce média ».
 
Jean-Charles Verhaeghe, MYConseils.fr pour LLPR

Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Avril 2013 - 14:29 Skyrock : 4 014 000 auditeurs

novembre-décembre 2016 | septembre-octobre 2016 | avril-juin 2016 | janvier-mars 2016 | novembre-décembre 2015 | septembre-octobre 2015 | avril-juin 2015 | janvier-mars 2015 | novembre-décembre 2014 | septembre-octobre 2014 | avril-juin 2014 | janvier-mars 2014 | Novembre-décembre 2013 | septembre-octobre 2013 | avril-juin 2013 | janvier-mars 2013 | novembre-décembre 2012 | septembre-octobre 2012


Le chiffre

1 300

Selon une étude réalisée par Audiens, on compterait en France 1 300 animateurs radio. Parmi eux, 67% sont des hommes et 33% des femmes. Leur moyenne d'âge est de 36 ans dans les radios de catégorie B et de 41 ans dans le service public. 38% travaillent actuellement en Île-de-France.












Toute l'actualité #radio de ce vendredi 28 avril. À lire : https://t.co/zBzjL5m8Rr
Vendredi 28 Avril - 17:22
Arthur (@Arthur_Officiel) fête ses 30 ans de radio sur Europe 1 (@Europe1). https://t.co/DXqdSxKBRx
Vendredi 28 Avril - 11:44
"Musique et numérique" : France Musique (@francemusique) engage le débat. https://t.co/R0pMJm8qcj
Vendredi 28 Avril - 09:22





Le Magazine

#88 - Magazine La Lettre Pro N°88

Journaliste sportif : le plus beau métier du monde  €

Ina : et voilà la septième promo !  €

HighConnexion innove dans la monétisation des jeux antenne  €

Nicolas Curien : "la bande FM est victime de son succès"  €

Facebook audio veut réinventer la radio  €

Lagardère et l’eldorado africain  €

Durand, maître-intervieweur  €

Europe 1 : une campagne qui roule !  €

Dans les coulisses de la journée Mouv’ à Lille  €

France Bleu capitalise à Paris  €








Le Magazine

#87 - Magazine La Lettre Pro N°87

Laurent Ruquier : "La radio m’a sorti de l’ennui"  €

Réussir votre info trafic  €

Nostalgie Comminges n’est plus qu’un souvenir  €

Speed Consulting : "Se gaver, avant l'Apocalypse"  €

3 nouvelles solutions simples pour générer des revenus internet locaux  €

Médiamétrie lancera la mesure automatique de l’audience radio en 2018  €

L’essor des webradios  €

L’intelligence Radio de Sam Zniber  €

Au bonheur des seniors  €