La Lettre Pro de la Radio & des Médias


Naufrage budgétaire à Radio France ?

Mercredi 21 Janvier 2015



C'est l'avis des élus du CCE Radio France (CFDT, CFTC, CGT, FO, SNJ, SUD, UNSA) qui dans un communiqué commun pointent du doigt le budget 2015 en déficit de 21,3 M€ : "une sombre première dans l’histoire de la radio publique". Ils ont alertés les salariés sur "le péril que court Radio France".


Illustration © SNJ Radio France
Illustration © SNJ Radio France
Pour les organisations syndicales, le remier responsable de "cette situation inédite" est l’État.
l’État "qui n’a pas respecté le contrat d’objectifs et de moyens (2010-2014) ! Depuis 2011, Bercy a amputé les budgets de Radio France de 87,5 millions d’euros par rapport à ses engagements. Auxquels il faut ajouter la dérive permanente du coût du chantier de la Maison de la Radio à Paris".

Plus grave selon ces organisations : "les missions de Radio France - informer, éduquer, divertir - se trouvent compromises. Radio France et ses salariés ont déjà fait d’énormes efforts en matière d’économies depuis trois ans. L’entreprise décide cette année de diminuer de manière drastique les budgets consacrés aux antennes, et ce n’est qu’un début"
Les premiers impactés par ces restrictions budgétaires ? "les auditeurs de France Inter, France Info, France Bleu, France Culture, France Musique, FIP, Mouv, le public des orchestres et du chœur vont être les premiers lésés".
Hier, les élus du CCE Radio France ont émis à l'unanimité un avis négatif sur le budget 2015.


Frederic Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:17 Que nous dit la RNT à Lyon, Lille et Strasbourg ?