Médiamétrie : les jeunes n'écoutent pas (beaucoup) la radio associative

Vendredi 20 Novembre 2015



Au congrès du Syndicat Nationale des Radios Libres (SNRL) qui se tient actuellement à Rennes, Guy Detrousselle, directeur du pôle local de Médiamétrie a rappelé que l’auditeur ne sait généralement pas si il écoute une radio associative ou une autre. D'ailleurs, le saviez-vous ? Le pic d'audience de la radio associative, c'est certes sans surprise le matin, mais à... 10h45.


Hier à Rennes, Guy Detrouselle au congrès du SNRL © Serge Surpin
Hier à Rennes, Guy Detrouselle au congrès du SNRL © Serge Surpin
43 millions de personnes écoutent la radio chaque jour avec plus de trois heures d’écoute par jour. 1 228 000 auditeurs se tournent quotidiennement vers les radios associatives. Des catégories A qui sont autant écoutées en fin de semaine, ce qui n’est pas le cas de toutes les radios. Le pic d’audience des radios est à 8h du matin mais pour les radios associatives, c’est différent, c’est plutôt vers 11h45. 

Les radios associatives se distinguent, aussi, par leur pic d'audience : le matin à 10h45 © Serge Surpin
Les radios associatives se distinguent, aussi, par leur pic d'audience : le matin à 10h45 © Serge Surpin
C’est un média très lié à l’activité et cela influence l'auditeur. Le seul public qui échappe à la radio associative est celui des 20/25 ans. L’audience du média radio vieillit. Il faut donc trouver des solutions à cette problématique.  Tout comme, il est nécessaire d'installer davantage d'interactions avec les auditeurs. La radio sort de son coté "média chaud". Elle peut encore l’être mais elle n’a plus le monopole. L'auditeur peut prendre plus de recul pour écouter la radio grâce notamment au contenu différé (podcast).  C’est un réel atout pour la radio. C’est une chance pour les radios associatives.



Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:41 Arrêt des Ondes Longues de France Inter