Mathieu Gallet: l'hallali ?

Mercredi 25 Mars 2015



Pas une journée sans de nouveaux rebondissements dans ce qu'il faut bien appeler aujourd'hui "l'affaire Mathieu Gallet". Un parfum d'hallali assez tenace flotte dans l'atmosphère autour de la maison ronde. Dernier épisode: la convocation du PDG de Radio France par sa ministre de tutelle pour un tirage d'oreilles en public.


Mathieu Gallet a été convoqué ce matin au Palais Royal, par sa ministre de tutelle, Fleur Pellerin. (Photo repro LLPR)
Mathieu Gallet a été convoqué ce matin au Palais Royal, par sa ministre de tutelle, Fleur Pellerin. (Photo repro LLPR)
Ce sont nos confrères du Monde qui relayaient les premiers l'information ce matin. Sous le titre "Fleur Pellerin juge insuffisantes les propositions de Mathieu Gallet", le site du quotidien expliquait que Mathieu Gallet s'était vu convoquer ce matin par sa ministre de tutelle. L'objet: "rapidement renouer les fils du dialogue social et rétablir une forme de sérénité".
Dans le climat du moment, cet objectif et la façon dont il est revendiqué... a toutes les allures d'un voeu pieux.

Il est vrai que Radio France vit un de ses plus longs mouvements sociaux depuis 10 ans, que pas un jour ne passe sans une nouvelle révélation sur les coulisses de la présidence de la maison ronde, et... que la situation semble être dans l'impasse.
Pour y mettre fin, Fleur Pellerin monte à son tour sur le grand ring médiatique. Elle rappelle que le nouveau contrat d'objectifs et de moyens doit être signé rapidement. "Je veux conclure ce travail en avril, mais pour cela, je dois pouvoir me prononcer sur un projet stratégique et financier stable, documenté et incarné. A ce stade, les propositions qui m'ont été faites ne sont pas toutes fermes ou abouties" déclare-t-elle encore dans les colonnes du Monde.

N'empêche que dans un climat de plus en plus tendu, cerné de toutes parts, et soumis à une gigantesque machine à claques, on imagine mal comment un dirigeant aussi solide soit-il peut formuler un projet... quel qu'il soit. Et dans cette affaire où tout est symbole, la reprise en main du dossier par la ministre, si elle peut sembler logique, ressemble plus à un tirage d'oreilles en public qu'à une volonté de calmer le jeu.

Lire sur le site du Monde
 


Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:22 "Concert Très Très Privé" sur RTL2